12 de Jasper Kent

Alors que l’Armée française continue d’avance vers Moscou, un groupe de soldats, dont fait partie le capitaine Alexeï Ivanovitch Danilov, fait le maximum pour retarder l’avancée, tentant de faire le maximum de sabotages possibles avec le peu d’hommes qui composent leur équipe.
Les Opritchniki seront appelés par l’équipe pour tenter d’enrayer la progression des troupes napoléoniennes. D’étranges rumeurs remontent suite au passage du groupe de mercenaires, toutes plus inquiétantes les unes que les autres, et quand ces derniers commencent à montrer de quoi ils sont capables, Alexeï et ses amis commencent à se faire réellement du mauvais sang.

Cette plongée dans la guerre Napoléonienne contre les russes, celle qui amena l’Empereur français jusqu’à Moscou est savamment racontée, empreinte d’une réalité qui a du nécessiter de très grandes recherches pour obtenir cette cohérence globale.
L’auteur a pris le parti de raconter cette histoire au travers des yeux d’un seul homme, le capitaine Alexeï Ivanovitch Danilov, ce qui a pour conséquence de ne nous donner qu’une version partielle de l’ensemble mais présente un gros avantage: celui de nous faire tout découvrir au fur et à mesure et surtout de nous permettre de voir la guerre, qui reste à mon avis le sujet principal, au travers des yeux d’un soldat.
Si je dis que l’essentiel du sujet est la guerre, c’est bien parce que la nature des 12 ne nous apparaît que très tardivement et je me suis même posé la question à un moment du caractère Fantastique ou Fantasy mais le titre est indéniablement fantastique.
Si j’ai trouvé certaines longueurs à certains moments, je dois bien avouer que rapidement l’histoire se complexifie rapidement et la fin est un pur régal.

Alors que l’Armée française continue d’avance vers Moscou, un groupe de soldats, dont fait partie le capitaine Alexeï Ivanovitch Danilov, fait le maximum pour retarder l’avancée, tentant de faire le maximum de sabotages possibles avec le peu d’hommes qui composent leur équipe.
Les Opritchniki seront appelés par l’équipe pour tenter d’enrayer la progression des troupes napoléoniennes. D’étranges rumeurs remontent suite au passage du groupe de mercenaires, toutes plus inquiétantes les unes que les autres, et quand ces derniers commencent à montrer de quoi ils sont capables, Alexeï et ses amis commencent à se faire réellement du mauvais sang.

Le capitaine Alexeï Ivanovitch Danilov a depuis longtemps oublié les créatures légendaires qui le terrifiaient quand il était enfant.
En cet automne 1812, il fait face à un ennemi bien plus tangible : la Grande Armée de Napoléon Bonaparte.
Les villes sont tombées les unes après les autres devant l’avancée des Français ; à présent, seul un miracle pourrait les empêcher de prendre Moscou. En désespoir de cause, Alexeï et ses camarades font appel à un groupe de douze mercenaires venus du fin fond de l’Europe chrétienne, les Opritchniki. Ils prétendent pouvoir renverser le cours de la guerre.
Les Russes n’y voient que vantardises ; ils ont pourtant tôt fait de découvrir que les douze sont capables de tenir leurs promesses. Devant de telles prouesses, Alexeï se remémore les contes de son enfance et commence à comprendre la véritable et horrible nature de ces douze étrangers…

Bragelonne (Avril 2009)476 pages 22.00 € ISBN : 9782352942856
Traduction : Sandrine Burriel
Titre Original : Twelve (2008)

Couverture : Paul Young

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *