2001, l’Odyssée de l’Espace

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 9.0/10 (1 vote pris en compte)

Le vaisseau Explorateur 1 est en route vers Saturne. A son bord, deux astronautes et le plus puissant ordinateur jamais conçu, Carl 9000.

Cinq ans plus tôt, un étrange monolithe noir a été découvert sur la Lune. La première preuve d’une existence extraterrestre. Et bien longtemps avant, à l’aube de l’humanité, un objet similaire s’était posé sur Terre et avait parlé aux premiers hommes.

Un nouveau signe de cette présence a été détecté aux abords de Saturne. Que sont ces mystérieuses sentinelles ? Quel message doivent-elles délivrer ?

Nous sommes en 2001. L’humanité a rendez-vous avec la porte des étoiles, aux confins du cosmos

– prendre une pose respectueuse –

Il est difficile d’aborder la chronique d’un mythe. Ce livre s’est construit autour du double mythe du film et du livre, tellement indissociables que mon édition sous titre “d’après un scénario original de Stanley Kubrik et Arthur C. Clarke”.

En dépit d’une approche proche de la novellisation d’un scénario, le livre est très loin de la médiocrité littéraire qu’on trouve habituellement dans ce genre de passage désormais obligé de tout film un peu commercial.

Au contraire, l’approche de Clarke est très nuancée, pas de vision héroique de l’exploration spatiale, pas de leçon de morale, ce qui pour l’époque est déjà une prouesse.

Les résumé et quatrième me semble bien mal refléter ce livre. La partie exploration met un peu de temps à démarrer, et l’action est presque absente jusque 200 pages.Ce n’est d’ailleurs pas vraiement un roman d’action, plus un roman psychologique.

Très étonnamment, les éditeurs n’ont pas beaucoup abordé la très belle introduction “100 000 ans avant” dans leurs résumés. C’est dommage car elle donne la dimension spirituelle au livre et éclaire sur le “mystère de la vie”.

Si le livre se lit avec un grande facilité (l’influence de la fluidité d’un scénario?), il convient cependant de ne pas aller trop vite sur la fin, qui conclut de façon abrupte une histoire linéaire.

Le vaisseau Explorateur 1 est en route vers Saturne. A son bord, deux astronautes et le plus puissant ordinateur jamais conçu, Carl 9000.

Cinq ans plus tôt, un étrange monolithe noir a été découvert sur la Lune. La première preuve d’une existence extraterrestre. Et bien longtemps avant, à l’aube de l’humanité, un objet similaire s’était posé sur Terre et avait parlé aux premiers hommes.

Un nouveau signe de cette présence a été détecté aux abords de Saturne. Que sont ces mystérieuses sentinelles ? Quel message doivent-elles délivrer ?

Nous sommes en 2001. L’humanité a rendez-vous avec la porte des étoiles, aux confins du cosmos…
J’ai Lu Science-Fiction (2001)190 pages 3.70 € ISBN : 2290308145 Titre Original : 2001 : A Space Odyssey (1968)

Couverture : Tibor Cesnus
Robert Laffont 2000

Edit Etienne 10/12/2016

Dans 2010, l’Odyssée 2, AC Clarke indique dans sa préface l’articulation qui s’est faite entre son livre et le film, sortis en même temps. En particulier, le supercalculateur change de nom, les lieux diffèrent, les morts sont parfois provoquées par d’autres évènements. ACC reconnait s’etre effacé devant le film et avoir adopté les partis pris de Kubrick, plus efficaces ou plus visuels.

2001, l'Odyssée de l'Espace, 9.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *