2010, l’Odyssée deux, d’Arthur C. Clarke

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 0.0/10 (0 votes pris en compte)

2001, l’Odyssée de l’Espace ne devait pas avoir de suite, et puis finalement, une tétralogie a vu le jour qui se poursuivra avec 2061 et 3001.

2001 était écrit en 1968, 2010 est plus contemporain (1982). [spoiler] Dans 2001, l’Odyssée de l’Espace, un étrange monolithe découvert sur la Lune émet un signal vers l’autre bout du système solaire. Un vaisseau habité y part mais l’ordinateur de bord se dérègle et tue presque tout l’équipage. Le survivant part explorer le monolithe recevant le signal lunaire, et pénètre à l’intérieur en disant “c’est plein d’étoiles” [/spoiler] une dizaine d’années après les évènements de 2001, une seconde expédition est montée pour découvrir ce qui est arrivé à la précédente. Dans un contexte de rivalités internationales (chine, russie, états-unis), cette expédition conjointe Russie/USA est un message de fraternité. A.C. Clarke reprend les recettes qui ont fonctionné avec 2001 : une intrigue simple mais puissante. L’histoire avance même s’il manque une partie du souffle épique du premier volet : le premier contact, la tension amenée par l’ordinateur…

J’ai Lu (Avril 2001) –  Science-fiction- 285 pages – 978-2290312919

Neuf ans après les événements de 2001, le Dr Heywood Floyd accompagne un équipage russo-américain vers Jupiter à bord du Leonov, un vaisseau spatial affrété par l’URSS. Le but principal de cette expédition est d’étudier l’étrange objet satellisé à un des points de Lagrange entre Io et Jupiter.

Mais leur mission ne s’arrête pas là. Ils devront rejoindre le vaisseau américain Discovery One, qui est en danger de s’écraser sur Io, et essayer de comprendre pour quelle raison le super-ordinateur Hal a fait avorter la mission de 2001.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *