2087 de David Bry

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 6.3/10 (3 votes pris en compte)
Couverture de Sylvain Sarrailh

Gabriel, un détective privé, est contacté par une jeune femme pour enquêter sur la mort de sa soeur. Une fois arrivé chez la jeune femme, il la trouve morte et pire, un carton contient une tête avec son nom. En cette 2087, il semble que beaucoup de choses tournent autour de lui, et il va donc poursuivre l’enquête pour essayer de comprendre ce qui se trame.

Dans un monde futuriste, nous sommes en 2087, il n’est plus possible de sortir sans porter un masque et prendre des comprimés anti-radiations… Les mutants “physiques” se retrouvent à l’extérieur de Paris  et voue une haine féroce contre les parisiens mais aussi contre les mutants “psychiques”. Gabriel est un ancien de l’armée régulière qui a perdu son frère et est hanté par sa disparition… Sa culpabilité ressort quotidiennement !

Du pays que la ville dirigeait, il ne reste que quelques havres de civilisation, isolés les uns des autres. Et, entre eux, des déserts de raidations mortelles, des agglomérations fantômes, ainsi que de nombreux campements d’irradiés, de mutants et autres morts en puissance. Les Banlieues ont attiré la majorité de cette engeance avide de mort et de violence

David Bry nous plonge dans un monde très sombre, avec des personnages qui doivent lutter au quotidien pour leur survie. Le scenario n’est pas forcément très original mais l’environnement que David a créé le positionne dans un contexte très intéressant.

Les psychologies des personnages sont bien dessinées et nous allons découvrir au fur et à mesure les interactions entre tous ces personnages et surtout leurs attentes. L’enquête de Gabriel va le pousser dans les couloirs les plus sombres de ce monde que nous craignons de découvrir un matin en nous levant.

Jusqu’où peut-on aller pour protéger le peuple ? Dans quelles conditions et quels sacrifices sont acceptables ? Ce sont sur ces questions que l’auteur va nous faire réfléchir.

Pour résumer, un roman de détente dans un univers futuriste parfaitement construit et avec des personnages moins lisses que ce qu’ils pourraient laisser paraître.

Black-Book (Mai 2012) – 403 pages – 19.90 € – 9782363281029

Protégée par un dôme de la pollution du monde extérieur, Paris en 2087 est grise, entre chrome, verre et métal, ses multiples buildings et passerelles se dressent au-dessus des brumes radioactives verdâtres sous lesquelles ne vivent plus que les exclus, les mutants et les gangs.

Derrière la grande muraille périphérique, les irradiés des banlieues n’ont pas la chance de vivre dans la cité : chaque jour, leur nombre augmente et leur colère gronde, malgré les efforts de l’armée de la ville pour les contenir.

Gabriel est détective. Un jour, il reçoit un appel d’une femme, qui souhaiterait le voir enquêter sur le meurtre de sa sœur.

Quand il se rend chez elle le lendemain, il ne retrouve que son corps et la tête tranchée d’un psilien, ces humains que les mutations ont rendus télépathes.

Sur cette tête est accroché un papier, qui porte le nom du détective.

Ainsi commence cette histoire aux méandres vertigineux, qui mènera Gabriel dans les rues sales et sombres de Paris, sur les passerelles tentaculaires qui surplombent le brouillard et relient les grandes tours de béton et d’acier.

Comme lui la vérité vendra chèrement sa peau, et ses enjeux dépasseront peut-être les frontières de l’imagination du détective, précipité avec le lecteur dans une descente aux enfers que rien ne pourra arrêter.

La banlieue gronde, les gangs s’agitent. Cette fois, peut-être que l’armée ne pourra pas les retenir.

2087 de David Bry, 6.3 out of 10 based on 3 ratings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *