2XS de Nigel Findley

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 8.0/10 (1 vote pris en compte)

Shadowrun Vintage – Tome 1

Dirk Montgomery est un détective privé, ancien membre d’une corporation, et refusant les différents implants qui sont désormais généralisé. Alors qu’il est en train d’essayer de se reposer chez lui, Jocasta Yzerman essaie de le tuer, voulant venger la mort de sa soeur qu’elle l’accuse d’avoir commis. Heureusement pour Dirk, elle reviendra sur sa décision et se fera même embaucher pour comprendre les raisons de cette mort…

D’autant que la situation se complexifie très vite, Jocasta étant elle-même victime d’une tentative d’assassinat…

Une lumière s’alluma pile au même moment à la fenêtre en haut à droite. Suivie d’une lumière bien plus brillante. Une boule de feu se forma et la fenêtre fit un bond vers la rue. Je tentais de projeter Jocasta au sol, en guise de protection, mais l’onde de choc me devança. L’arrière de mon crâne percuta quelque chose de dur, ma voiture je crois, puis extinction des feux.

2XS est le premier roman de Shadowrun Vintage, Shadowrun étant un jeu de rôle. Alors pour les personnes qui ne connaissent pas l’univers, sachez seulement que nous nous trouvons dans le futur, que la technologie est omniprésente, envahissante pourrait-on même ajouter puisque les hommes sont en grande majorité « interfacés » et la magie a ressurgi mais pas uniquement : elfes, nains, fantômes et autres dragons refont partie du quotidien. Les grands corporations ont réussi à faire définir le « sol » comme propriété territorial…

Bref, un monde tel qu’on ne peut l’imaginer, avec des entreprises toutes puissantes.

C’est dans ce monde qu’évolue notre détective, personnage atypique dans le monde de Shadowrun mais assez commun en terme de personnage dans sa psychologie… Au niveau de l’histoire, rien de bien original non plus : un détective se voit accuser d’avoir commis un meurtre, vengeance, enquête, magouille, complot, bref que du commun… Sauf que l’environnement même du roman, cette ambiance très sombre et jusqu’au vocabulaire utilisé – assez familier mais bien écrit (même si cela peut vous sembler paradoxal) – participe à passionner le lecteur. L’enquête va nous permettre de découvrir tous les aspects de la vie « Shadowrun », et nous permettre de découvrir un univers plutôt effrayant…

Par contre, et cela est généralement vrai pour tous les premiers volumes d’une série, certaines longueurs sont présentes… Rien d’insurmontable ;).

Les deux dernières questions que vous vous posez probablement :

  • A-t-on besoin de connaître le jeu pour lire ce roman ? Non, l’éditeur a eu la bonne idée de glisser à la fin du volume une liste d’évènements ainsi que du vocabulaire pour vous permettre de mieux appréhender l’univers. Je vous conseille d’ailleurs de commencer par lire ces quelques pages.
  • Est-on tenté de se plonger dans le jeu consécutivement à la lecture du roman ? Pour moi, ce n’est pas le cas.

Black Book (Avril 2011) – 427 pages – 9.00€ – 9782915847932

Couverture : Nathan Geppert

Traduction : Morgan Rousseau avec Ghislain Bonnotte

Titre Original : 2XS (2010)

Tout commence comme un film noir.

Un détective fauché de petite envergure, ex-flic réfractaire aux sirènes de la cybertechnologie, Dirk Montgomery. Une femme fatale qui veut sa peau, Jocasta Yzerman, la soeur de son ex assassinée. Une nouvelle drogue numérique, un grille-neurones, le 2X5, qui fait des ravages dans la rue. Et une mégacorpo trop intéressée pour être honnête.

Bien malgré lui, au fil de son enquête sur le meurtre de son ancienne petite amie, Montgomery démêle les noeuds d’une terrifiante conspiration, entre machinations corporatistes et menaces mystiques.

2XS de Nigel Findley, 8.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *