A la crois

Arthur 2

Année 12000. Arthur arrive au château de Holt, pour devenir l’écuyer de Lord Stephen. Il fait ses adieux à Gatty, sa famille et tous les endroits qui l’on amener jusqu’à ce moment, le début de sa nouvelle vie. Il part pour deux à trois ans, car il suivre son nouveau seigneur dans la novelle croisade. Sa pierre prophétique fait partie de ses bagages, cette pierre dans laquelle il voit la vie d’Arthur-dans-la-pierre, le mythique Roi Arthur, et ses non moins mythiques chevaliers. Cette continue à lui enseigner, à le former jours après jours dans sa vie, lui posant des questions et lui donnant des réponses.
Va débuter chez son oncle, Lord Stephen, l’apprentissage au rôle d’écuyer. Ses devoirs, mais aussi le maniement des armes, le port de l’armure, sa formation morale.
Il va aussi rencontrer une jeune fille, nièce de Lord Stephen, Winifre de Verdon, que très rapidement, à l’occasion d’un sauvetage, il va appeler Winnie. Une jeune fille qui va entrer dans son cŒur.
Suivra, une autre rencontre importante, celle avec son nouveau cheval, partie essentiel du chevalier.
Bien qu’il ne lui reste plus beaucoup de temps libre, car il doit être prêt pour le départ de la croisade, il arrive quand même à consolider ses rapports avec Winnie, mais sans pour autant oublier ses anciens compagnons et amis, avec toutes les joies et les déchirements que lui apporte la vie, à chaque fois qu’un des pans sombres ou inconnus de sa vie s’éclaircie. Promesse de mariage qui s’effondre, réapparition de sa mère, départ pour la croisade qui l’écarte de plus en plus de ceux qu’il aime, son passé qui de dévoile peu à peu, et pas toujours dans la joie… mais…
Mais plus fort que tout, il va prendre la croix, et cela, sans effacer le reste, est plus fort que tout. Et la pierre prophétique l’accompagne dans l’accomplissement de ce grand moment, celui a qui il donne dans sa vie, le nom de croisée des chemins.

Précédé d’une liste des personnages, complété d’un glossaire et de notes à la fin, tout sauf inutile, ce second volet se lit d’une traite, le temps réel disparaissant entre deux périodes lectures, comme une attente importune. Suivre la vie d’Arthur, toujours très bien détaillée, vivante, autant pour ce qui est du moyen age, que pour ce qui est des personnages, et attendre chaque instant où il va plonger son regard dans sa pierre. Ne pas se décider entre ce qui est le plus intéressant, Arthur dans le livre ou Arthur dans la pierre… non, les deux histoires, parallèle et si lointaine sont aussi passionnante.

Ce livre continue à faire redécouvrir, ou découvrir la vie du moyen age (enfin, encore un peu édulcorée, mais c’est une vision de Seigneur que nous avons là, majoritairement), et l’histoire Du Roi Arthur, avec ses chevaliers, son côté épopée, tout son mystère, sa magie, Merlin, Nineue. Pour finir par la vison du Graal entrant dans la pièce de la table ronde, en une apothéose de foi, mais aussi une promesse de hauts faits et de mort.

Toujours pour public moyen et bon lecteur. Un livre à mettre entre les mains de ceux qui on peur des gros volumes, en leur montrant que les chapitres sont courts, et que c’est écrit gros ?


Hachette (2002)576 pages 9.99 € ISBN : 2-012-00710-4
Traduction : Michelle-Viviane Tran Van Khai
Titre Original : (0)

Couverture :
Avis Ciné :
En savoir plus
0000

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *