A l’ouest d’octobre de Ray Bradbury

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 0.0/10 (0 votes pris en compte)

9782207249321FSPour l’édition, a priori, ce recueil est plutôt à chercher du côté de l’occasion.

Ce recueil rassemble 23 nouvelles. Il est difficile d’y trouver une unité. Certaines sont dans un univers imaginaire, d’autre sont dans de la littérature classique. La chute est parfois assez attendue mais la style de l’auteur reste là : des phrases simples, descriptives, sans exercice de style. Quelques unes se détachent du lot, plutot dans le style de l’imaginaire. J’ai bien aimé le voyageur du futur par exemple, qui offre une chute assez inattendue et une jolie morale, même si dans l’ensemble, cela reste assez moyen.

Denoël (26 mai 1999) – Présence du Future – 334 pages – 7,10€ – 978-2207249321

Il y a Cecy qui extrait les âmes, à l’ouest d’octobre, histoire de faire un tour chez les fous, mais aussi un voyageur temporel âgé de cent trente ans, et l’homme étrange du compartiment 22, qui se meurt dans l’Orient-Express… Et bien d’autres mystères au fil des vingt-trois récits de ce recueil. Un ouvrage débordant d’humour, de truculence, de poésie, qui voyage de la science-fiction au fantastique en passant par les quotidiens décalés, avec toujours l’humanisme jovial qui caractérise l’oeuvre de Ray Bradbury.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *