Akiro de Lylian, Pierre Bottero et Baldetti

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 9.0/10 (1 vote pris en compte)

9782344002070FSLa quête d’Ewilan – Tome 2

Ewilan est une dessinatrice et bénéficie donc de pouvoirs importants : elle pourrait même être celle qui éveillera les Figés pour sauver l’Empire. Mais l’utilisation de ses pouvoirs l’a épuisée et les amis qu’elle s’est faite en route l’enjoigne de retrouver son frère Akiro, qu’elle découvre tout juste, pour les aider. La rencontre avec Ellana, une Marchombre, pourrait être un tournant dans le combat qui va l’opposer bientôt au Ts’liches…

 

Akiro est le deuxième volume, après d’un monde à l’autre, de l’adaptation en Bande dessinée du cycle de Pierre Bottero. Comme nous l’avions souligné dans la première chronique, cette adaptation est forcément un pari risqué tant les attentes risquent d’être élevées pour les fans de Pierre, et pour un cycle aussi riche.

Mais que ce soit au niveau de l’adaptation scénaristique du roman ou le dessin et la couleur, il faut avouer que le trio réalise un travail de grande qualité, sachant que le dessin est un élément clé de cette oeuvre puisque la jeune Camille n’est autre qu’une dessinatrice.

Comme on peut s’en douter, l’adaptation d’une double trilogie implique un rythme soutenu au risque dans le cas contraire de multiplier sévèrement le nombre de volumes pour couvrir l’histoire : nous avons donc une action rapide, et des événements qui s’enchaîne en ne nous laissant que peu de répit.

Un deuxième volume qui confirme donc la première impression à savoir un travail de qualité, résolument un hommage aux romans !

Glénat (Octobre 2014) – 68 pages – 14,95€ – 9782344002070
D’après l’oeuvre de Pierre Bottero
Adaptatation : Lylian
Dessin : Laurence Baldetti
Couleurs : Loïc Chevallier

Un Mentaï est aux mercenaires du Chaos ce qu’un loup est à une meute de chiens. Les mercenaires du Chaos apportent la mort, un Mentaï EST la mort !

Akiro de Lylian, Pierre Bottero et Baldetti, 9.0 out of 10 based on 1 rating

1 commentaire sur “Akiro de Lylian, Pierre Bottero et Baldetti”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *