Âmes de Verre d’Anthelme Hauchecorne

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 10.0/10 (3 votes pris en compte)

ames-verreLe Sidh, tome 1

Je commencerai par complimenter les éditions Midgard pour cette édition soignée. La couverture de Pascal Quidault est vraiment sublime et la mise en page du roman est très agréable.
Ensuite, j’ai vraiment pris beaucoup de plaisir à retrouver l’écriture tranchée et pleine d’humour d’Anthelme Hauchecorne. L’univers est très très sombre mais c’est malgré tout, avec le sourire que j’ai lu ce livre car l’auteur a un univers bien à lui qui m’a de suite plu.
De plus, avec cette série le Sidh, il crée un autre genre de livres intéractifs grâce à des interpellations directes du narrateur qui immergent le lecteur. Ce n’est pas le cas tout le long du livre mais une bonne partie, notamment dans les extraits du ‘Codex metropolis’ ; c’est la même chose que la quatrième de couverture finalement.

 

Dans ce titre, Anthelme Hauchecorne nous propose de rejoindre la Vigie, un groupe d’humains Eveillés, dotés de la Vue, un sixième sens qui leur permet de voir les Streums, ennemis de notre monde. Un don effrayant.
Le roman alterne entre des extraits du ‘Codex Metrpolis’, la bible des membres de la Vigie, et des phases narrées où on suit plus particulièrement deux Eveillés.
Ces deux Eveillés sont Camille, une jeune recrue, et Vincent, un homme ravagé, qui sont sur la même piste sans le savoir, sur les traces d’un tueur et d’un Requiem qui semble intimement lié à ces meurtres.

 

Avec « Âmes de Verre« , l’auteur revisite les légendes urbaines, le Croquemitaine et autres monstres du placard.
J’ai vraiment adoré le voyage, je ne me suis pas ennuyée une seconde. Le rythme est excellent avec l’alternance entre les personnages et entre les passages du ‘Codex Metropolis’. Les monstres ne manquent pas, les combats non plus et on suit cette enquête en regardant discrètement sous son lit si un Streum ne s’y est pas glissé.
Vraiment, je renouvèle mon enthousiasme pour cet auteur et son univers sombre et fantastique !

 

  Pour conclure, »Âmes de Verre« , premier tome de la série Le Sidh par Anthelme Hauchecorne, est une première excursion réussie dans l’univers sombre et violent de la Vigie. J’ai adoré cette première enquête dans les bas-fonds et suis impatiente d’y retourner.

 

Midgard (février 2013) – 650 pages – 18€ – ISBN : 9782365990301

«  Ce livre vous attendait. Il était écrit que vous feriez sa connaissance. Car peut-être êtes-vous, à votre insu, un(e) Éveillé(e).        
 Auquel cas, vous êtes en grand danger. Les rues de cette ville ne sont pas sûres. Pour vous, moins que pour tout autre.
 Car les Streums rôdent, à l’affût d’une âme à briser. Je ne vous mentirai pas : vos options ne sont pas légion. Votre meilleure chance de survie git selon toute probabilité entre ces pages.                
 Qui sont les Streums, demanderez-vous ? Pourquoi convoitent-ils les fragments du Requiem du Dehors ? Quel avantage espèrent-ils retirer de cette partition funeste ?          
 Si vous ignorez les réponses à ces questions, vous vous trouvez alors face à un choix. Pour lequel il est de mon devoir de vous aiguiller.          
 Souhaitez-vous rejoindre la Vigie, risquer votre vie et sans doute plus encore, dans une lutte désespérée pour déjouer les intrigues du Sidh ?              
 …Ou bien demeurer parmi le troupeau des Dormeurs, à jamais ? Pareille aventure ne se présente qu’une fois. Sachez la saisir.            
 Enki, enquêteur et logicien de la Vigie »

Couverture : Pascal Quidault

Âmes de Verre d'Anthelme Hauchecorne, 10.0 out of 10 based on 3 ratings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *