Amours d’Enfer de collectif

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 0.0/10 (0 votes pris en compte)

Amours d’Enfer“, ou plutôt ‘Love is hell‘ (car je préfère largement le titre VO), est un recueil de cinq nouvelles par cinq auteurs différents. L’unité de ce recueil repose sur les histoires d’amour, de préférence fantastiques même si la première de Scott Westerfeld est davantage orientée science-fiction,… et de préférence compliquées ! >< En réalité, seules deux nouvelles sur cinq ont retenu mon attention ; je vous détaille tout cela ci-dessous :

 

“Un monde (presque) parfait” de Scott Westerfeld

– auteur : vous le connaissez sans doute déjà, il est aussi l’auteur de la série “Uglies“, “Pretties“, etc dont je n’ai pas vraiment apprécié le premier tome.

– avis : Dans cette nouvelle, nous évoluons dans un monde futuriste où voyager dans l’univers est devenu monnaie courante, la téléportation est même possible, il n’y a plus de maladie, plus besoin de dormir, plus besoin de travailler pour avoir un salaire… Deux personnages interviennent à tour de rôle, Kieran et Maria ; tous deux assistent à un cours de Fléaux, qui revient à apprendre tout ce qui existait avant, du simple rhume à la peste. Comme exercice, le professeur propose à ses élèves de revenir un peu en arrière alors Kieran tente le sommeil et Maria, bloque ses stabilisateurs hormonaux pour une puberté digne de ce nom… Je vous laisse imaginer la suite.  J’ai trouvé l’idée vraiment inattendue et très originale ; Scott Westerfeld réussit à nous parler de situations très familières avec beaucoup de détachement, c’est très amusant.

 

“Coup de Foudre” de Melissa Mar

– auteur : Melissa Mar est l’auteur, entre autres, de “Ne jamais tomber amoureuse“, le premier tome d’une série ‘bit-li’ sortie aux éditions Albin Michel Wiz et que je n’ai pas lue.

– avis : Au début de la nouvelle, une ‘note au lecteur’ commence par nous expliquer la légende écossaise des Selkies, créatures à l’apparence humaine qui revêtent une peau de phoque afin de rejoindre les océans en se transformant en cet animal ; et si un humain vole sa peau de phoque, le selkie doit tout faire pour le charmer et la récupérer. Note après laquelle j’aurais mieux fait de m’arrêter de lire car la nouvelle ne fait qu’illustrer cette légende. Alana, l’héroïne est insupportable, elle est lunatique, superficielle et je ne vous parlerai même pas du selkie… Une nouvelle sans originalité et très décevante.

 

“Le Fantôme de mes rêves” de Laurie Faria Stolarz

– auteur : Laurie F. Stolarz est l’auteur de “Bleu Cauchemar“, “Blanc fantôme“, etc, publiés chez les éditions Black Moon et sortis en poche. Des titres que j’avais envie de découvrir et, encore plus après avoir lu cette nouvelle.

– avis : Voici la seconde nouvelle qui a remporté tous les suffrages donc… Brenda, l’héroïne, entend des voix dans son sommeil et se réveille régulièrement avec d’effrayants hématomes sur le corps. Mais alors que lui veut cette voix  ? L’atmosphère est très angoissante dans les premiers chapitres puis on découvre des personnages très attachants et une histoire touchante sur le deuil. Une nouvelle très mignonne, j’ai apprécié.

 

“Les Liens du Sang” de Justine Larbalestier

– auteur : Inconnue au bataillon ; son titre “Menteuse” a été publié en 2010 chez Gallimard jeunesse mais je n’en avais jamais entendu parler.

– avis : Pour faire rapide, la nouvelle se déroule dans un village où les habitants vive ‘à reculon’, aucune technologie, des croyances païennes… et des mariages arrangés qui perdurent, célébrés à la fête de Lammas. Bien sûr, notre héroïne Jeannie est concernée mais elle est amoureuse d’un autre… vous imaginez les problèmes… Je n’ai fait que survoler cette nouvelle dont l’histoire m’a déplu, sans originalité, avec des personnages plats et des dialogues basiques qui n’avançaient à rien…

 

“Caprice de Fan” de Gabrielle Zevin

– auteur : De nouveau une inconnue pour moi ; Gabrielle Zevin a, entre autres, écrit “Une vie ailleurs” publié aux éditions Albin Michel Wiz en 2005.

– avis : Au départ, le personnage décrit dans le premier chapitre a attiré mon attention ; eh puis, en découvrant Paige, car c’est d’elle dont il est question, je me suis ravisée. C’est une lectrice pasionnée mais ‘obtue’, qui n’a d’yeux pour les classiques d’un autre temps et qui, après avoir croisé un beau jeune homme qui sort d’on ne sait où (enfin on le saura à la fin ^^)… change d’avis… J’ai trouvé que les évènements dans cette nouvelle s’enchaînaient bien trop rapidement et, étant allée jusqu’au bout, je trouve le dénouement à la fois original et décevant… Bref, je ne suis pas vraiment convaincue.

 

Pour conclure, “Amours d’Enfer” est un recueil très inégal dont je ne garderai pas un souvenir impérissable mais qui aura eu le mérite de me faire découvrir quelques auteurs, en particulier Laurie Faria Stolarz dont j’ai très envie de découvrir d’autres titres.

  Tomber amoureuse d’un fantôme, croire aux contes de fées, accepter l’impensable, se révolter contre un monde tout entier, sombrer dans la folie… Que ne ferait-on pas, par amour ! Les héroïnes de ces nouvelles vont tenter leur chance au jeu de la passion, jeu de hasard et jeu dangereux…”

Le Livre de Poche (1er juin 2011) – Jeunes adultes – 255 pages – ISBN : 9782013229708

Traduction : Maud Desurvire

Couverture : Marie Drion

Titre VO : Stupid Perfect World (2008), Love Struck (2008), Sleeping with the Spirit (2008), Thinner than Water (2008), Fan Fictions (2008)

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *