Arlequin (L’) de John Twelve Hawks

Les Mondes Parallèles 2

Ce sont bien deux visions du monde qui s’opposent, deux visions du monde contemporain par ailleurs et qui devraient à coup sûr réfléchir.
Le premier monde est marqué par la Tabula, ténébreuse compagnie ; un monde qui serait totalement sous contrôle, sous surveillance, un monde qui ressemble plus qu’étrangement à notre monde actuel… Flicage par la carte bleue, les cartes de transports, les téléphones portables, les cartes magasins, les GPS… Le but de ce suivi quotidien est pour votre bien évidemment ; il ne s’agit de rien d’autres que de vous protéger, les discours que nous entendons par ailleurs tout au long à nouveau de ce volume trouveront d’étranges échos pour qui écoutent les discours de nos politiciens quand à la surveillance nécessaire.
Le second monde n’est pas contrairement à ce que pourrait penser le contrepoids du premier : il ne s’agit pas de vivre dans l’anarchie mais seulement de préserver la vie et l’intimité de tout à chacun.
Ce qui gêne les premiers, est que les Voyageurs, personnages possédant quelques pouvoirs, sont des personnes charismatiques, capables de faire ouvrir les yeux et réagir leurs contemporains… Ce sont des prophètes (d’ailleurs, l’auteur ne se gêne pas pour citer quelques noms ;)).
Au-delà de l’intrigue qui est de très bonne qualité, c’est à une véritable réflexion sur nos modes de pensée qu’appelle l’auteur !

Avec Le Voyageur, John Twelve Hawks nous avait plongés dans une société sous surveillance dirigée par un groupe sans scrupules dont le but était d’anéantir le dernier bastion d’individus libres : les Voyageurs. Parmi ceux-là, Michael et Gabriel Corrigan, que le destin va séparer : l’un choisira de rejoindre le groupe dominant tandis que l’autre décidera de lutter, protégé par l’Arlequin Maya.
Jusqu’au jour où leur parvient une nouvelle stupéfiante : leur père, un Voyageur comme Gabriel, serait encore en vie et se trouverait quelque part en Europe. Gabriel et Maya quittent immédiatement New York dans l’espoir de le retrouver tandis que Michael cherche à éliminer son père, qui menace son pouvoir nouvellement établi.
Une course haletante qui emmène le lecteur de Londres à Berlin en passant par Rome et une région reculée de l’Afrique. A mesure que le récit avance vers sa dantesque conclusion, Maya se retrouve face à un choix dramatique : est-elle prête à tout sacrifier pour sauver Gabriel ?

JC Lattes (Mai 2008)413 pages 9.99 € ISBN : 9782709627221
Traduction : Maryvonne Ssosse
Titre Original : The dark river (2007)

Couverture : Hélène Crochemore

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *