Ash de François Debois et Krystel

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 0.0/10 (0 votes pris en compte)

Anguis Seductor Hominum- Tome 1

L’histoire débute sur les pentes enneigées des monts des géants menant au cimetière de Karkonosze. Nous sommes au milieu du 19ième siècle, Faust, un alchimiste, se fait guider vers un tombeau oublié de tous depuis 400 ans. Sur la sépulture, l’inscription « Anguis Seductor Hominum » satisfait l’alchimiste, il a trouvé ce qu’il cherchait. Ash est maintenant à lui.

Le temps de faire exécuter son guide et Faust force l’entrée du mausolée, un immense sanctuaire souterrain dans lequel se trouve un tombeau. Il ouvre le cercueil, dans lequel une jeune fille, au visage d’ange, semble dormir paisiblement, tenant une sorte de croix dans ses bras. Faust s’assure que Ash est bien vivante en lui prenant son pouls, puis l’emmène avec lui. On se retrouve quelques jours plus tard à Prague, dans le laboratoire de Faust ou la jeune fille est maintenue prisonnière dans une cage. L’alchimiste lui promet la liberté en échange de ses secrets. Mais cette dernière, amnésique ne peut rien lui révéler. L’alchimiste ne la croit pas et lui explique ce qu’il sait sur elle, notamment qu’elle est surnommé le serpent corrupteur d’êtres humains (Anguis seductor hominum) et qu’elle a été enfermée par l’église il y a plus de 400 ans, car ils craignaient son pouvoir de résister à la mort. C’est ce pouvoir qui intéresse aujourd’hui Faust. Pour notre plus grand plaisir de lecteur, Ash arrive à s’échapper, et c’est en sa compagnie que nous découvrirons progressivement son passé…

Premier tome d’un diptyque, Ash est un récit captivant, de ceux que l’on lit d’une traite. L’univers fantastique de ce premier album vous envoute dès la première page. Le scénario de François Debois nous accroche et ne nous lâche à aucun moment.
Le récit est progressif, toute l’ambiguïté de Ash se dévoile tout au long de premier tome : ange au premier regard, la personnalité de la jeune fille se complexifie au gré des visions fantomatiques. Les personnages sont tous énigmatiques et évoluent dans un univers sombre. Coté dessin, très belle réussite de la dessinatrice Krystel. Le dessin est limpide, les cadrages et la couleur servent à merveille l’atmosphère de l’album.
Un très bon moment de lecture qui a le don de plonger le lecteur dans un univers onirique où s’appeler Anguis Seductor Hominum et bénéficier de la vie éternelle ne signifient pas forcément plaisir de vivre …. On a hâte de découvrir les secrets cachés.

Soleil Prod – Juin 2010 – 47 pages – 13.50€ – 978-2302011144

Scénario: François Debois,
Dessin: Krystel

1850.
Royaume de Bohème. Ash est libérée d’une prison souterraine où elle croupit depuis quatre siècles. Qui est-elle et pourquoi a-t-elle été enfermée ? La seule chose dont la jeune fille soit sûre, c’est que son origine est intimement liée à un secret très convoité : celui de la vie éternelle…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *