Au-delà (L’) de Jeffrey Ford

Misrix est un démon, enfin en partie (un quart démon, trois quart homme) suite à l’impossibilité de son père à le rendre totalement humain… Il décide de gagner l’Au-Delà pour se dépouiller de son humanité qu’il a incomplète, et partit en compagnie d’un homme, Cley, qui fut responsable de la chute d’une des villes située à la frontière de l’influence humaine (Anamarobie) et d’un chien noir Wood.
Leur voyage dans ces terres change leurs caractères et c’est contraint et forcé qu’ils devront se séparer : Misrix a quand même voulu manger son compagnon de route !!
Si Misrix voulait redevenir un démon à part entière, sa rencontre avec ses congénères lui fera comprendre une réalité bien cruelle : il ne peut plus, tant il est marqué par l’homme.
Il restera donc dans les ruines de cette ville que fit chuter Cley et décidera de savoir ce qui lui est arrivé…

Autant le quatrième de couverture m’avait attiré, autant le livre en lui-même beaucoup moins… Le fait de voyager à travers l’âme des objets qui ont rencontré Cley (car en fait le démon le suit via la terre qu’il a foulé… Particularité propre aux démons…), l’histoire se traîne, on a beaucoup de mal à s’intéresse à l’histoire de cet homme, en quête de son ancien amour, et qui cherche plutôt à se racheter un avenir (car il ne sait si sa bien aimée lui en veut encore ou si elle lui a pardonné…) qu’à vraiment faire pénitence. Il parcourera donc des univers désolé et dans un premier temps désert.
Je ne le garderais pas dans les annales…

Cley, l’ancien physiognomoniste, est hanté par le souvenir d’Arla, cette femme qu’il a jadis horriblement défigurée et dont seul le pardon lui assurera la paix de l’esprit. Quittant Wenali, il va partir en quête et traverser des paysages fantasmatiques, affronter des éléments déchaînés, rencontrer spectres et créatures étranges… Autant d’étapes et d’épreuves sur la voie d’une rédemption qui lui importe plus que tout.
Ailleurs, dans les ruines de la Cité impeccable, vit le démon Misrix, le seul être qui peut “déchiffrer” le périple de Cley à l’attention de ses anciens concitoyens. Or Misrix tient également un journal intime, dans lequel se dessine progressivement son accession à l’humanité. Au fil des pages, lui aussi s’achemine vers son destin…

J’ai Lu Science-Fiction (10 octobre 2003)254 pages 5.50 € ISBN : 2-290-32515-5
Traduction : Jacques Guiod
Titre Original : The Beyond (2001)

Couverture : Jean Lecointre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *