Aux bords du mal de Nadia Coste

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 0.0/10 (0 votes pris en compte)

Fedeylins, tome 2

C’est une nouvelle fois charmée et dépaysée que je ressors de cette lecture. L’univers créé par Nadia Coste est enchanteur et nous emmène loin, très loin… L’écriture est simple, la plume est fine tout comme ses personnages plein de douceur et de délicatesse. C’est une nouvelle fois ce qui ressors de ce roman. Le seul reproche que je ferais est que j’ai parfois eu du mal à me représenter certaines créatures qui font leur apparition ; l’avantage est aussi que le lecteur peut se les inventer lui-même…

Cahyl est de nouveau le héros, il évolue en compagnie de Glark, son ami Gorderive. Cahyl est plus déterminé que dans le premier tome et sa problématique principale tourne autour de ses pouvoirs d’empathie qui se développent fortement et deviennent incontrôlables. En ce qui concerne Glark, j’ai trouvé qu’il prenait davantage sa place dans ce tome, il montre ses souhaits personnels et ne fait pas que suivre et soutenir Cahyl. Une situation souvent difficile à accepter pour ce dernier ; de quoi évoquer les dures réalités de l’amitié : on ne peut jamais contrôler l’autre ou ne le garder que pour soit.

C’est d’ailleurs quelques chose qui me plaît dans cette série de Nadia Coste ; entre les lignes, on peut lire de jolies leçons de vie ou y voir des analogies avec la puberté par exemple, le passage à l’âge adulte, une période difficile où le corps et la mentalité évoluent. L’amitié entre des ‘personnes’ que tout oppose est d’ailleurs le point central de cette saga ; c’est encore plus flagrant dans ce tome-ci.

Pour l’histoire, elle est la suite directe du premier tome. Cahyl et Glark se sont enfuis et sont livrés à eux-mêmes. Ils vont affronter de grands dangers et j’ai tremblé avec eux. J’ai trouvé leur amitié toujours aussi jolie ; ils se soutiennent malgré les épreuves, les difficultés, dans la joie comme dans la peine. Un sentiment compliqué fait son apparition : la jalousie ; ils vont devoir apprendre à se séparer l’un de l’autre, à construire leur propre bonheur et, comme je l’ai dit plus tôt, apprendre que l’autre ne nous appartient jamais… Je ne vous en dirais pas plus, « Aux bords du mal » n’est pas qu’une succession d’épreuves, il y a une intrigue sous-jacente que je vous laisserais découvrir.

Pour conclure, « Aux bords du mal« , deuxième tome de Fedeylins fut une excellente lecture ; j’ai une nouvelle fois savouré la finesse de l’univers de Nadia Coste et apprécié l’évolution des personnages. L’intrigue a une fin mais l’auteur nous laisse avec une autre, à la toute dernière page, qui donne très envie de lire la suite ! (^-^)

« Cahyl le fedeylins et Glark le gorderive décident de fuir ensemble leurs sociétés respectives. Ils tournent le dos au Monde, s’enfoncent dans la forêt avec l’espoir de donner un sens à leur vie. Mais la liberté a un prix : les ennemis sont légion, les dangers nombreux, les drames quotidiens. Leur errance s’annonce périlleuse et, lorsqu’ils découvrent l’existence d’un complot risquant de briser l’équilibre fragile qui règne entre leurs deux peuples, leur incertitude grandit.

Fuir sans se retourner ?
Revenir en arrière ?
Peut-être est-il déjà trop tard… »

Gründ (6 octobre 2011) – 384 pages – 17€50 – ISBN : 978270003183-6

Couverture : David Revoy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *