Barry Trotter et la suite inutile de Michael Gerber

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 9.0/10 (1 vote pris en compte)

Barry Trotter 2

– Mais nous savons gérer ces problèmes, protesta carry. les équipes du ministère de la Magicité interviennent avec leurs sorts de Mémoire…
Henratty eut un petit rire sec.
– Barry, vous avez une idée du nombre de Glandus qui ont vu vos “experts” du ministère se balader dans leurs costumes bizarres et agiter leurs baguettes ? Il nous a fallu créer tout le mythe des “Men In Black” pour compenser. vous zappez un témoin avec votre fichu sort… Il oublie tout, d’accord, sauf que vingt autres vous ont vu approcher, vous comporter de manière étrange et parler au patates…

C’est l’anniversaire de Barry Trotter qui va avoir ses 38 ans, et encore une fois Ermine s’y prend à la dernière minute pour organiser cette fête annuelle devant avoir recours, de ce fait, à la magie pour faire de ce jour un jour mémorable.
Barry est très content de cette petite fête où il recevra notamment la visite de Valdemarre, le roi de la farce qui lui proposera d’écrire lui-même un livre sur la réalité de sa vie et de son histoire.
Il découvrira aussi qu’un ministère glandu travaille à “masquer” les ravages de la magie dans le quotidien des glandus ce qui rendra perplexe notre jeune (encore ?) sorcier qui découvre totalement ce genre de problématique. En plus, son fils semble incapable d’exercer le moindre type de magie et ne souhaitant rien d’autre que devenir dentiste, comme si c’était un métier digne d’un Potter…

Barry Trotter a grandi – en tout cas sur le papier – et il n’a par contre pas beaucoup évolué : toujours à vouloir profiter de tout ce qu’ilest possible. Par contre, on sent que le brave sorcier souhaite néanmoins faire un effort, ça se sent dans son rapport avec les glandus, il cherche à comprendre les impacts de ses actions mais rien n’y fait, il est né comme ça !
A ceux qui ont adoré ou tout simplement aimé le premier volume sachez que celui-là est encore meilleur, bourré de références à son cousin Harry Potter ce qui nécessite à mon sens d’avoir lu les Harry Potter pour en profiter pleinement (au moins jusqu’au 4).
Les problèmes de libido sont une partie importante voire essentielle du récit, ce qui signifie par là même qu’il ne faut pas le mettre entre toutes les mains d’autant que tous les personnages de J.K. Rowlings trouvent ici une seconde vie : Grobid est alcoolique patenté, Lon à toujours son cerveau de chiens et ne pense qu’à arroser les sapins, Ermine essaie de cacher un passé disons très olé-olé et Barry a une crise aigue de jeunisme dramatique et ce depuis qu’il a repris le rôle de Directeur suite au décès de son prédécesseur…
Il y aura du sang, du sexe et des larmes bien souvent de rires et vous vous demanderez tout au long de la lecture comment vous avez fait pour passer à côté jusque là d’une Œuvre au combien drolissime.
Bien sûr, si on vous voit le lire, vous perdrez de la crédibilité… Pire si vous prenez le métro avec et que vous riez aux éclats (testé), vous risquez de vous attirer nombre de regards d’incompréhension !
Mais c’est drôle, frais, et…Drôle !

Barry a maintenant 38 ans. Il est depuis longtemps marié à sa copine d’école Ermine (ils ont même deux gosses) et s’entend comme larrons en foire avec Lord Valdemarne, son ancien ennemi juré.
Heureusement, il n’a pas changé, il est toujours prêt à donner un coup de main quand il faut. Aussi, lorsque le directeur du collège Coudbar casse sa pipe (ce qui semblerait impossible ailleurs) Barry accepte de faire l’intérim. Malheureusement, ses coups de main ressemblent davantage à des coups de boule pour ceux qu’il aide. Et quand on a ce degré d’incompétence et cette poisse manifeste, pas besoin de six tomes pour le prouver, deux suffisent ! Barry Trotter et la Suite Inutile : c’est parce que c’est inutile que c’est indispensable…

Bragelonne (Octobre 2005)310 pages 9.99 € ISBN : 9782915549454

Barry Trotter et la suite inutile de Michael Gerber, 9.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *