Batwoman : Elégie pour une ombre

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 7.0/10 (1 vote pris en compte)

Kate, qui est batwoman la nuit, apprend que les différents clans des sorcières vont se réunir pour probablement élire une nouvelle « tête ». Se rendant sur les lieux, Batwoman devra faire face à une Alice ultraviolente qui ne veut, comme ses prédécesseurs, que sa mort.

Nous avions déjà au travers de Batman un personnage particulièrement sombre du fait d’un passé qui n’a pas été tendre avec le jeune Bruce Wayne. Fort est de constater que le destin de Batwoman n’est pas beaucoup plus enviable.

Ayant perdu sa mère dès son plus jeune âge, tuée par des bandits dans la rue, Kate sera retenue prisonnière suffisamment longtemps pour voir sa soeur mourir à proximité d’elle.

La jeune femme trouvera dans la lutte contre le crime un expédient à sa vengeance aidé en cela par son père, colonel dans l’armée. Son affrontement contre Alice va rouvrir des blessures anciennes qu’elles croyaient non pas disparues mais à tout le moins partiellement guéries. Ce titre est très noir et montre toutes les épreuves qui ont fait de la jeune femme une justicière implacable. Dans la vie privée, son homosexualité surprendra le lecteur habitué au puritanisme  américain, d’autant plus que je me souviens des premières Batwoman (et Batgirl) qui étaient très proches de Batman (et Robin) : doit-on y voir un signe des temps ou un pied de nez aux détracteurs de Batman ? Peut-être ou peut-être pas.

La violence est omniprésente, une violence non seulement physique mais aussi mentale, violence qui est renforcé par les traits et couleurs utilisés. Kate va devoir lutter pour sa vie, lutter contre une organisation qui ne veut que sa mort, pour une raison qu’on ignore finalement si ce n’est qu’elle est le double : pourquoi le double représente-t-il un danger pour les clans des sorcières ? On aurait aimé le savoir mais il semble évident que des parts d’ombre vont rester et demeurer au moins jusqu’au prochain opus bien que Elégie pour une Ombre soit une histoire complète.

Un volume à découvrir si vous souhaitez en apprendre plus sur le personnage.

Panini Comics (22 juin 2011) – 160 pages – 22.00€ – 9782809419139

Scenario : Greg Rucka

Dessin : J. H. Williams III

Couleurs : Dave Stewart

Traduction : Laurence Belingard

Lettrage : Ramone

Batwoman : Elégie pour une ombre, 7.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *