Bazaar de Stephen King

Un nouveau brocanteur en ville ? Quelle charmante idée n’est ce pas ? Tout le monde aime venir farfouiller parmi les objets tous plus hétéroclites les uns que les autres qui jalonnent ce genre de boutique…
Lelant Gaunt, le propriétaire du lieu vous accueillera avec le sourire et vous proposera tout plein de choses : ça tombe bien, les objets sont exactement ceux que vous cherchiez au plus profond de vous…
Le prix ? Pas grand chose en fait : une petit blague à un autre des concitoyens de Castle Rock…
Mais voilà les plaisanteries tournent court… Bienvenue dans la boutique du diable !!

Un grand King… L’histoire comme nous commençons à le savoir, commencera par une arrivée banale d’un brocanteur qui lui ne l’est pas !
Les gens viendront les uns après les autres se fournir chez ce marchand de querelle car si la blague vous semble anodyne, ce n’est pas le cas de la personne à qui elle a été faite !!
Réussite total, de blagues anodymes à plaisanteries douteuses, les villageois se retrouvent montés les uns contre les autres dans une valse d’horreurs plus sanglante les unes que les autres.
On verra à quel point il est facile, moyennant un peu d’imagination de mettre à feu et à sang une bourgade qui pourrait être la votre.
Brillant, très brillant même, tout le monde tombe dans le panneau, même les représentants des deux églises (qui ne sont pas ménagés d’ailleurs)… A lire absolument

Un nouveau brocanteur en ville ? Quelle charmante idée n’est ce pas ? Tout le monde aime venir farfouiller parmi les objets tous plus hétéroclites les uns que les autres qui jalonnent ce genre de boutique…
Lelant Gaunt, le propriétaire du lieu vous accueillera avec le sourire et vous proposera tout plein de choses : ça tombe bien, les objets sont exactement ceux que vous cherchiez au plus profond de vous…
Le prix ? Pas grand chose en fait : une petit blague à un autre des concitoyens de Castle Rock…
Mais voilà les plaisanteries tournent court… Bienvenue dans la boutique du diable !!

J’ai Lu (Octobre 1994)
Traduction : William Olivier Desmond
Titre Original : Needful Things (1991)

Couverture : Mezzo
Avis Ciné : Adapté au cinéma, le film (ou plutôt le téléfilm) est tout comme le livre une réussite totale (normal étant donné que l’action est très proche de celle du livre).
La tête d’affiche est riche puisque notre méchant brocanteur n’est autre que Max Von Sidow et le gentil Sheriff, l’acteur Ed Harris… On remarquera aussi Bonnie Bedelia dans le rôle de la femme du sherif…
Vous pouvez le voir sans crainte
Albin Michel 1992

Laisser un commentaire