Bernard Werber

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 0.0/10 (0 votes pris en compte)

Naissance :1961
Biographie :
Né en septembre 1961, Bernard Werber se révèlera rapidement plutot doué pour les travaux créatifs tels l’aquarelle ou l’écriture que pour l’enseignement “normal”. Il écrira sa première nouvelle en 1968 “L’aventure d’une puce” et continuera à écrire les années suivantes des nouvelles jusqu’à ce qu’il créé en 1978 au journal de son lycée : il écrira notamment les scénarios des bandes dessinées de “Euphoria”. C’est après son bac qu’il se lancera dans la grande aventure des fourmis (1978).

Bernard Werber suivra ensuite des études de droits à Toulouse pour poursuivre par des études de criminologie ; c’est durant cette année qu’il montera aussi sa troupe de théâtre. Trouvant que le droit n’est décidément pas pour lui, il montera à Paris en 1982 pour suivre une école de journalisme, ce métier lui permettra notamment d’obtenir en 1983 le Prix de la Fondation News du meilleur jeune reporter.

Il poursuit l’écriture des fourmis en observant soigneusement les insectes qu’il a installé chez lui de façon à rendre le plus crédible possible l’histoire.

En 1983, et pour une durée de 7 ans, il rédigera des articles scientifiques réqulièrement pour le Nouvel Observateur Il quittera le Nouvel Observateur suite à sa qualification en finale du prix Mumm du meilleur article de l’année qui n’a pas plus à sa hierarchie.

Après une courte période de chômage arrive la publication des Fourmis en 1991 : il lui aura fallu 13 ans pour l’achever ; le succès n’est pas au rendez-vous…. Au lieu de passer pour un auteur de littérature fantastique comme il le souhaiterait, il passe pour un spécialiste des fourmis : qu’à cela ne tienne, l’année suivante il enchainera avec le jour des fourmis qui obtiendra le prix des lectrices de Elle. Le livre sera traduit dans 22 langues ce qui poussera Bernard Werber a publié l’encyclopédie du savoir absolu et relatif regroupant tous les trucs et astuces que l’ont peu accumulé au cours d’une vie (en tout cas des premières).

Loin de se reposer sur son succès, il publiera en 1994 les thanatonautes (à mon avis son meilleur livre) qui passera inaperçu ce qui l’incitera à poursuivre les fourmis avec la révolution des fourmis, achevant ainsi la première trilogie de sa carrière. Voulant briser son image de scientifique spécialisé fourmi, il publiera le livre du voyage, traitant de l’auto-hypnose, puis le père de nos pères enquête policière scientifique sur les origines de l’humanité… Ensuite s’enchaineront L’Empire des Anges, l’Ultime Secret et L’arbre des possibles le dernier en date.

Mais Bernard Werber ne se contente pas d’être un écrivain de génie, il s’est aussi lancé dans la bande dessinée (avec Exit dont 2 volumes sont déjà disponibles et un dans un proche avenir), le cinema avec La reine de Nacre et bientôt l’Ultime Secret.

Bibliographie :
Les Fourmis (1991)
Le Jour des Fourmis (1992)
L’encyclopédie du savoir absolu et relatif (1993)
Les Thanatonautes (1994)
La Révolution des Fourmis (1995)
Le Livre du voyage (1997)
Le Père de nos pères (1998)
L’empire des Anges (200)
L’Ultime Secret (2001)
L’Arbre des possibles (2002)
Nos amis les humains (2003)

trilogie des dieux :
1- Nous les Dieux (2004)
2- Le souffle des Dieux (2005)
3- Le Mystère des Dieux (2007)

Le Papillon des étoiles (2006)

Bandes dessinées

Les Fourmis
Exit – volume 1
Exit – Volume 2
Exit – Volume 3

Cinéma
La reine de nacre
L’ultime secret (à venir)