Biblioth

Attention, ceci n’est pas un roman.
C’est un guide de lecture sur les transfictions.

Qu’est-ce que c’est que les transfictions ? Oui, moi aussi j’ai découvert le terme. “(…) à la frontière qui sépare nos deux continents [littéraires], un certain nombre d’auteur se rejoignent pour écrire des transfictions : auteurs de littérature générale qui rejettent les limites du réalisme, voir l’idée même qu’une description de la réalité soit possible ; auteurs de l’imaginaire qui brisent les conventions de genres, tant au niveau de la construction que de l’écriture.” “[Les transfictions] constituent en effet non pas un genre littéraire à proprement parler, mais plutôt une interface, une sorte de nébuleuse entourant la frontière littérature générale / littératures de l’imaginaire, nébuleuse sont les contours sont forcément indistincts.”
Là, j’ai aussi découvert que j’aimais les transfictions.

Ce petit livre est quasi-indispensable pour les amateurs de littérature, de l’imaginaire ou non. Francis Berthelot nous dresse un tableau théorique et structurant de l’histoire d’un presque-genre, le tout avec légèreté. C’est un livre facile et agréable à lire, grâce au style souple et clair, tout en étant instructif.
A lire ou à feuilleter ? La première partie peut être lue, c’est certain. Elle présente un panorama historique de la littérature, avec force nom de roman.
La seconde partie peut-être feuilletée : c’est une présentation d’oeuvres majeures de ce non-genre, par ordre d’alphabétique d’auteur. On pourait croire que cela a autant d’intérêt que de lire le dictionnaire… C’est presque ça : l’intérêt est immense. J’en suis ressortie avec une vingtaine de titre de roman que j’ai bien l’intention de lire. Malgré l’approche un peu rude façon dictionnaire, il y a un goût de la lecture qui transpire entre ces pages.
Quels auteurs sont cités ? Il y a vraiment de tout, de Kafka à King, en passant par Julien Gracq et Fabrice Colin. Oui, il y a un sacré mélange. De la diversité, de la variété. Et pour tous les goûts.

A connaitre donc, pour se replonger avec plaisir dans d’autres livres.

Août 2007

Il existe, à mi-chemin entre le continent de la littérature dite générale et celui de l’imaginaire, une contrée fabuleuse habitée par Kafka, Borges, Dick, Buzzati, Cortazar, Murakami, Palahniuk, Ballard et bien d’autres dissidents dont les Œuvres ont en commun de briser toutes les conventions de genre. Ce sont ces transfictions que Francis Berthelot nous invite à découvrir dans les rayons de cette Bibliothèque, restée sans nom jusqu’à présent, dont il explore étages et allées avant de nous proposer une sélection d’ouvrages emblématiques. Oubliez toute idée reçue, vous découvrirez un territoire fascinant…
J’ai lu SF (2005)334 pages 6.00 € ISBN : 2-07-042846-X Couverture : Eric Scala

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *