Bi

Mon ami Emilion Fronsaq disait que ‘est au milieu des autres qu’on se sent le plus seul. Pour sympathiser avec exu, on s’efforce de s’adapter à leur personnalité, différente de la notre et la plupart du temps, on s’est finalement privé de notre plus fidèle companon – nous-mêmes – pour s’ennuyer avec des inconnus qui ne seront jamais nos amis.

Le Festin d’Ohmelle 1

Ohmelle a toujours voulu découvrir le vaste monde par delà les chemins de xx et une occasion du temps de sa jeunesse s’est présente. Mais un peu trop frileuse, elle a laissé passé sa chance.
Des années plus tard, la mère de famille qu’elle est se voit confronter à la volonté de son fils de reprendre une échoppe par delà les traverses. Son échoppe bénéficie d’une notoriété étonnante et le propriétaire cherche son successeur considérant qu’il est trop vieux désormais pour assurer la continuité.
Le fils d’Ohmelle souhaite réellement le reprendre et c’est la raison qui poussera Ohmelle à rejoindre les traverses en s’aidant s’il est d’accord d’un rôdeur mais néanmoins ami qui fit partie de leur petit groupe de jeunesse.

Audrey Françaix avait publié auparavant chez Octobre le Cycle de la Chair, une trilogie d’Erotic Fantasy. Il est important de préciser dès maintenant que si les sentiments sont très fortement présent dans ce premier volume du Festin d’Ohmelle, nous n’en apprendrons pas plus sur les mŒurs sexuelles des lutins et autres personnages de féérie.
Plus sérieusement, Audrey nous propose ici de voyager sur des chemins de nos folklores régionaux, montrant par la même la richesse de nos histoires traditionnelles bien loin des sujets habituellement abordées dans les Œuvres de fantasy.
Ce parcours est un parcours gastronomique et le fait d’avoir ajouté à la fin du volume des recettes de cuisine rend l’ensemble éminemment sympathique.
Il est à noter qu’il ne s’agit pas uniquement d’un voyage gastronique tant le passé et les secrets de chacun des membres du groupe qui va rapidement se former sont lourds voire très lourds ! Si l’on ne prend que le cas d’Ohmelle, il est indéniable qu’elle faisait plus que de considérer le peintre comme son ami et certaines révélation (que je vous tairais bien sûr) risque de mettre à mal sa vie de couple.
Le seul reproche que je peux formuler concerne la couverture qui confère au titre une allure de livre jeunesse qu’il est loin d’être

Ohmelle est cuisinière en Flandrie, la contrée des nains casaniers. C’est une mère de famille comblée et une épouse fidèle, qui n’aspire à d’autres aventures que celles de l’imagination. Pourtant, le destin la pousse un oàur sur les traverses, les sentiers secrets sillonnant le pays de Fatrace…des chemins habités par nombre de créatures plus inquiétantes les unes que les autres ! Des routes si dangereuses, même, que nul ne peut s’y engager sans l’aide d’un guide aux multiples talents : un membre de la célèbre alliance des Rôdeurs.
Par chance, la naine compte justement l’un de ces voyageurs de légende parmi ses amis. Et d’autres personnages se joindront au groupe, y apportant leurs talents, mais aussi leurs secrets… car chacun semble posséder un passé des plus mystérieux, parfois dramatique. Entre la découverte de Fatrace et les dangers des Traverses, les marcheurs se laisseront-ils aller aux confidences ?

Octobre (Octobre 2007)318 pages 9.99 € ISBN : 9782915621198

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *