B

6 nouvelles :
Les enfants de l’ombre
Les mains d’anicette
Péniche
La fée et le soldat
L’homme fort
Béni soit l’atome

Qu’il est bon de lire un auteur aussi marquant !

Sous couvert de nouvelles courtes, Barjavel nous sert un recueil de poésies de la plus belle eau.

Il s’est fait un adepte de la lutte contre le matérialisme : nul doute qu’il serait aux côtés des altermondialistes de nos jours. Les thèmes de ses histoires sont assez proches, dénoncant la guerre et les dérives possibles d’un univers basé de plus en plus sur la technologie.
Le tout pourrait s’avérer un peu lassant si les scénarios sur lesquels se déroulent ses histoires ne se lisaient pas plutot comme des métaphores, presque des paraboles. Un maître !

6 nouvelles :
Les enfants de l’ombre
Les mains d’anicette
Péniche
La fée et le soldat
L’homme fort
Béni soit l’atome

Anicette a le sourire doux comme l’aurore.
Genête est un trésor pur, le germe à la pointe de l’amande dans le noyau du fruit à la plus haute branche.
Péniche, lui, est un naïf aux grands pieds, solitaire au milieu des bois incapable d’apprendre le pas des militaires. Celle-ci encore est fée, bénie de Dieu mais tourmentée d’innocents désirs. A eux, cours purs, les secrets révélés de l’amour, son éternelle et pleine félicité.

Quant aux autres : ergoteurs jaloux, envieux, confits d’absurdité et de savoir, toujours en quête d’une improbable et vaine perfection, à eux les guerres sans fin, les cataclysmes et les misères d’une stupide condition humaine…

Mais dans la poudre et le sang, à coups de canon et d’explosions atomiques, aujourd’hui, demain, sur terre, au ciel ou dans les mains miraculeuses d’une fillette, le même destin s’accomplira jusqu’à son terme…
Librio 2€ (2003)92 pages 2.00 € ISBN : 2-290-33681-5 Couverture : Patrice Giffard
1998

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *