Cercueil Blues par Ellen Schreiber

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 0.0/10 (0 votes pris en compte)

Vampire Kisses, 2

« Cercueil Blues » est dans la droite ligne du premier tome de Vampire Kisses. Une histoire pleine de fraîcheur, pleine d’humour, sans aucun temps morts.

« Pour me calmer, j’ouvris mon journal intime «Olivia Outcast» et dressai une liste des avantages qu’il y avait à sortir avec un vampire :

1. Il sera là pour l’éternité ;

2. Il ne coûte rien en billets d’avion puisqu’il vole ;

3. J’économiserai des centaines de dollars de photos de mariage ;

4. Pas de miroirs à nettoyer ;

5. Son haleine ne sentira jamais l’ail. »

L’héroïne, Raven, est toujours très sympathique à suivre. J’aime son caractère bien trempé et son auto dérision. Dans ce deuxième tome, alors qu’elle vient de découvrir le secret d’Alexander, ayant fraîchement emménagé dans le manoir hanté de Dullsville, il disparaît. Après de longues réflexions, elle décide de partir à sa recherche. Son aventure va la mener à Hippsterville, chez sa tante Libby, où un étrange et peu rassurant jeune homme va bien trop souvent croiser sa route. Il s’appelle Jagger et possède un lien étroit avec Alexander. L’occasion d’en dévoiler un peu plus sur le sombre passé de ce dernier, un point très positif pour ce tome.

Pour la suite, à vrai dire, j’ai eu l’impression d’un tome mal découpé ou plutôt de deux tomes en un. Même si les ‘deux histoires’ se complètent en soit, je pense qu’elles auraient pu faire l’objet de deux tomes différents histoire d’en rajouter un peu ! ^^ Enfin qu’importe, ceci est loin d’être un reproche car le dénouement promet un troisième tome extra, lui aussi dans la droite ligne de ce deuxième, et je me réjouis à l’avance de pouvoir le découvrir très bientôt puisqu’il fait partie de ma PAL.

Pour conclure, « Cercueil Blues« , deuxième tome des aventures de Raven à Dullsville constitue une lecture pleine de fraîcheur et d’humour, à dévorer sans modération ; d’autant plus que l’histoire tient la route et que les personnages sont développés et évoluent vraiment. (sans oublier la super belle couverture ♥)

« Cherchez le vampire !
Alexander a quitté la ville. Raven doit à tout prix le retrouver! Jamais à court d’idées, la jeune fille mène l’enquête et découvre un numéro de téléphone qui pourrait la conduire au lieu où son petit ami se cache. Elle appelle et tombe sur le répondeur d’un bar d’une ville voisine, ouvert toute la nuit: le Cercueil Club.
Son intuition, sa discrétion légendaire et sa persévérance hors du commun permettront-elles à Raven de retrouver Alexander et de le persuader de rentrer à Dullsville? »

Castelmore (juillet 2011) – 216 pages – 12€90 – ISBN : 9782362310232

Traduction : Nenad Savic

Couverture : Anna Lyubimtseva

Titre VO : Kissing Coffins (2005)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *