Chants de la Walkyrie (Les) de Edouard Brasey

La Malédiction de l’anneau 1

Le puissant Odin, roi des dieux et de l’univers, est confronté aux limites de son pouvoir. Malgré toute sa sagesse acquise en sacrifiant son Œil dans la fontaine du savoir infini, il ne parvient pas à connaître l’avenir des dieux d’Asgard et des être humains. Consultant les prédictions de la Volä, l’infaillible voyante, il découvre que la fin des temps est proche et que rien ne pourra sauver les Neufs Mondes de leur destruction. Les dieux loin d’être purs et parfaits ont commis des méfaits qui engendreront leur chute : le Destin veille à ce que chacun récolte le fruit de ses actions. Même les immortels souverains de l’univers ne peuvent se soustraire à cette Loi Cosmique. Pourtant, Odin ne peut se résigner à voir les Neuf Mondes anéantis, il veut protéger sa descendance humaine et empêcher le crépuscule des Dieux. C’est pourquoi il confiera une mission périlleuse à sa fille la plus proche : la Walkyrie Brunhilde sera chargée de pénétrer dans le monde des hommes, d’abandonner son statut divin pour sauvegarder la lignée humaine d’Odin. Brunehilde, devenue simple mortelle, prendra tour à tour les rôles de barde, reine, épouse et mère.

Avec un style évocateur, Edouard Brasey fait vivre la mythologie nordique dans toute sa violence, sa poésie, sa démesure. Le Chant de la Walkyrie est une aventure pleine de mystère, elle est peuplée de descriptions soignées, de personnages complexes et profonds. Avec beaucoup de subtilité l’auteur nous fait entrer dans l’intimité d’une autre culture, nous fait comprendre sa philosophie et les implications morales de sa mythologie. Cette histoire nous fera sans doute méditer sur l’importance du libre arbitre, sur sa beauté et ses dangers… Les dieux eux-mêmes vous apparaîtront comme des personnalités très humaines, hautes en couleurs. J’ai particulièrement apprécié : Loki le tentateur, omniprésent et insidieux, Odin le roi des dieux, torturé par d’affreux dilemmes. Ce souverain de l’univers est à la fois puissant et vulnérable, attachant et ambigu. Quant à la Walkyrie Brunehilde sa lucidité et son cynisme, égalent sa pureté. La façon dont les héros de cette histoire se débattent contre une fatalité implacable a quelque chose de fascinant. Chaque victoire engendre une nouvelle épreuve, une nouvelle malédiction, la malédiction de l’anneau de Nibelungen. Les Chants de la Walkyrie est également une réflexion poussée sur ce qui différencie le statut humain du statut divin. Romances dramatiques, passions déchaînées, batailles épiques, Edouard Brasey débute avec ce tome une saga intense menée tambours battants. Les adeptes de la mythologie nordique y retrouveront le fameux Loup Fenris, les Bersekers, le géant Ymir, les déesses Frigg et Freya et bien d’autres êtres fabuleux : nains, alfes noires et ondines…

Odin le dieu suprême, a engendré sur terre la puissante lignée des rois du Frankeland, les seuls à pouvoir perpétuer l’étincelle divine qui sommeille au cŒur des hommes. Mais Frigg, l’épouse d’Odin, frappe la reine du Frankeland de stérilité. Odin fait alors appel à Brunehilde, la Walkyrie chargée de recueillir le dernier souffle des guerriers valeureux pour les conduire au Walhallla, afin qu’elle apporte à la reine l’une des pommes d’éternelle jeunesse qui poussent dans le verger de Freya. Pour accomplir sa mission, Brunehilde doit abandonner son statut de déesse et de vierge guerrière. Devenue simple mortelle, elle chante les anciennes sagas mettant en scène les dieux et les héros, avant d’être, par amour, reine, épouse et mère. Mais la malédiction de l’anneau de Nibelungen va bientôt entraîner le crépuscule des dieux…

Anneaux magiques et épées invincibles, Walkyries et dragons, géants et nains, dieux et héros animés de passions ardentes… Dans la lignée de l’Anneau de Ninbelugen de Richard Wagner, et du Seigneur des Anneaux de J.R.R. Tolkien, Les Chants de la Walkyrie sont le premier volume de La Malédiction de l’Anneau, une saga foisonnante, au souffle épique et héroïque, inspirée des anciennes mythologies et légendes nordiques.
Belfond (Octobre 2008)390 pages 9.99 € ISBN : 9782714444349 Couverture : Didier Graffet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *