Chevalier de sang (Le) de Greg Keyes

Royaumes d’Epines et d’Os (Les) 3

La situation du Crotheny est périlleuse. Alors que Robert a décidé de marier Murielle, ancienne reine, de façon à se rapprocher de l’Hansa, Anne se retrouve enlevée et sa vie mise en danger…
Sa garde, composée entre autre de Cazio et de Neil va tout faire pour essayer de la retrouver.
La situation est grave et il va falloir trouver de nouveaux compagnons pour avoir une chance de l’emporter.

J’attendais avec impatience la suite de la quadrulogie des Royaumes d’Epines et d’Os et si au niveau de l’histoire, je ne suis absolument pas déçu, il en va tout différemment de l’édition qui enchaînes coquilles sur coquilles (oublie des tirets dans les tirades très fréquentes, entre autres).
Au niveau de l’histoire, nous nous rapprochons petit à petit du dénouement et nous le sentons ! Certains des personnages se révèlent des secours inattendus et les a-priori vont avoir du mal à tenir…
L’action est de plus en plus présente et Anne prend toute l’ampleur qu’on s’attendait à la voir prendre.
Attendons donc le dernier volet 🙂

Le royaume de Crotheny sombre dans une ère de ténèbres. Après le meurtre de son époux, la reine Murielle se retrouve à la merci de Robert Dare qui prévoit pour elle un mariage stratégique avec Berimund Reiksbaurg, héritier du trône de Hansa et descendant du légendaire Chevalier de sang. Perdue en pleine forêt, la princesse Anne s’éveille d’un sommeil proche de la transe, après une bataille sanglante contre les monstres que le Roi de bruyère a libérés. Son protecteur, Neil MeqVren, et leur escorte ayant disparu, Anne s’engage dans une
quête périlleuse afin de retrouver ses compagnons de voyage et de rejoindre sa mère. Mais doit-elle plus craindre ses ennemis ou ses démons intérieurs ? Car la destinée d’Anne est tracée depuis longtemps et ses pouvoirs s’éveillent brutalement…

Fleuve Noir Rendez-Vous Ailleurs (Novembre 2006)538 pages 9.99 € ISBN : 2-265-07746-1
Traduction : Jacques Collin
Titre Original : The Blood Knight (2006)

Couverture : Didier Graffet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *