Chevalier Errant (Le) de Georges R. R. Martin

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 9.0/10 (1 vote pris en compte)

Le Trône de fer 0

Suite à la mort de son maître, l’Ecuyer Dunk décide de poursuivre sa mission de Chevalier Errant. Au cours de ces «déplacements », il rencontrera l’Œuf, jeune garçon ayant décidé à son tour de devenir Ecuyer.
Dunk, et son Ecuyer, loueront leurs épées pour les causes qu’ils jugeront les plus nobles.

Pour ceux qui comme moi ne connaissent pas l’univers du Trône de Fer, donc le Chevalier Errant est une préquelle, l’occasion sera toute trouvée pour mettre un premier Œil dans un cycle considéré comme majeur dans la Fantasy moderne.
Ces deux histoires se situent bien avant celles racontées dans le Trône de Fer et permettront de prendre connaissance d’un monde avec ses particularités politiques, et économiques, nous donnant une première vision, forcément succinte étant donné le volume des récits, de cette guerre qui divisa le Royaume.

Qu’il joute ou qu’il guerroie, le chevalier errant n’a d’autres attaches que celles de son coeur, d’autre code que celui de l’honneur. Il loue ses services aux nobles causes et prend la défense des opprimés. Une ligne de conduite qu’a toujours suivie Ser Arlan de Pennytree, et qu’il s’est efforcé d’inculquer à son écuyer, Dunk.

Mais la rencontre de ce dernier avec un garçon étrange, qui se fait appeler L’Oeuf, changera à jamais son destin. Un an plus tard, Dunk et L’OEuf, désormais son écuyer, s’engagent au service de Ser Eustace Osgris, un petit seigneur acculé à la défaite par la Veuve Rouge. Leur mission, déjà ardue, va se compliquer du fait des relations qu’entretiennent les deux forces en présence !

J’ai Lu Fantasy (Avril 2009)252 pages 4.80 € ISBN : 9782290011485
Traduction : Paul Benita / Jean Sola
(1998)
Couverture : Olivier Frot

Chevalier Errant (Le) de Georges R. R. Martin, 9.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *