Cheveux de feu de Sylvie Wolfs

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 10.0/10 (1 vote pris en compte)

Jewell est une jeune fille irlandaise, élevée par un père agriculteur et une mère violente… La vie est très difficile pour Jewell et sa soeur qui subissent quotidiennement le vindicte d’une mère aigrie par une vie qu’elle n’a pas choisie. Et puis la famine arrive rendant la situation encore plus compliquée…

Zuzeca est lui un jeune sioux qui va rentrer dans l’âge adulte et devra participer à la guerre comme tout sioux qui se respecte…

Les rats n’étaient pas ceux qui en avaient l’apparence et l’humanité n’avait plus de visage.

L’histoire racontée est prenante, et risque de faire verser quelques larmes aux plus tendres d’entre vous. La vie de Jewell et de Zuzeca est tout sauf ce que nous pourrions imaginer pour des jeunes adolescents : violence, misère sont leur lot quotidien, l’ensemble étant décrit par Sylvie sans aucune limite, rendant le texte par moment très dur… Nul doute que cela corresponde à la réalité de l’époque, ce qui ne nous rend pas pour autant plus facile la lecture.

Nous suivons dans ce premier volume les deux personnages de façon plutôt séparée, Jewell étant en Irlande quand Zuzeca est lui aux Etats-Unis mais bien entendu, ces deux tragiques destins sont voués à se rencontrer, à s’aimer même, et on sent que cet amour sera difficile à tenir.

Et le fantastique dans tout ça ? Effectivement, je me suis posée la question et bien après la moitié du récit, point de fantastique en vue, si l’on excepte la description des rites sioux. Il faut pourtant persister !

Le rapport de Jewell aux peuples indiens et les visions vont faire leur apparition, tardivement certes, mais la touche fantastique sera bien présente.

Cela étant, le roman, indépendamment du tiroir dans lequel on souhaiterait le mettre, est de qualité, les recherches historiques ayant permis la narration des histoires de l’irlandaise et de l’indien ont du être conséquente et à défaut d’y voir une lecture fantastique, ce roman dresse un tableau sans concession d’une époque qui n’est finalement pas si lointaine avec beaucoup de détail quand à l’environnement.

Editions Lokomodo (Octobre 2012) – 8.50€ – 9782359001280

Couverture : Didier Cromwell

Jamais l’Irlandaise et le Sioux n’auraient dû se rencontrer. Entre eux, un océan. Des océans… 1845. Jewell O’Connor et Zuzeca Cik’ala Iyasni ne sont encore que des enfants, mais déjà ils luttent pour leur survie dans un monde qui s’effondre. Pour elle, la famine. Pour lui, la guerre. Pour eux deux, la barbarie. Au fil des bonheurs, des apprentissages, des drames et des épreuves, ils cheminent l’un vers l’autre. L’Irlande de la Grande Famine, la New York des gangs, l’Amérique de la conquête de l’Ouest, les grandes plaines sauvages et ses tribus indienne. Une épopée pleine de vent, de fureur et de mystère. Une quête de liberté et d’identité. Une histoire de courage, celui d’une femme flamboyante et rebelle. Mais plus que tout, une grande histoire d’Amour qui marquera à tout jamais une légende à naître : celle de la Femme-Louve.

Cheveux de feu de Sylvie Wolfs, 10.0 out of 10 based on 1 rating

1 commentaire sur “Cheveux de feu de Sylvie Wolfs”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *