Clan des F

Le titre et le résumé m’inspiraient peu, mais la dernière phrase de la 4e de couverture annonçait “un tourbillon d’humour” ce qui me décida.

Revisiter les contes de Grimm et les transposer de nos jours, pourquoi pas… Affubler les fées de problèmes de gestion et de plans d’économie, c’est dans l’air du temps… Mélanger le surnaturel et le sordide, aussi…. mais le résultat est plus que décevant… Pas de surprise, pas de soufle épique, tout reste anecdotique… Le style comme l’histoire n’ont rien à envier aux romans d’une quelconque collection de littérature “à l’eau de rose”, … Quand à l’humour, au 2nd degré, il est bien léger pour sauver le tout !

Hormis dans un but pédagogique… A EVITER !

Il ne fait pas bon de vivre à Seattle quand on est noir (ou jaune, ou hispano), vieux ou pauvre (ou les deux à la fois)…D’autant que le nouveau gouverneur vient de couper tous les crédits ! Chaque jour Rose Samson, l’assistante sociale, voit s’allonger sa liste de chômeurs, d’enfants maltraités, de malades. En vérité, la situation est désespérée. Que faire ? Un voeu, pour que se produise le miracle ?

C’est alors qu’on voit débouler Felicity dans sa citrouille new look. Une bonne fée très british, aux cheveux argentés, un tantinet excentrique.

Mais la magie a parfois des effets inattendus : on peut se retrouver, comme Bobby, transformé en crapaud. Ou croiser le chemin d’un chat qui parle. Et gare aux joints empoisonnés dans les forêts profondes…Comment Rose et ses protégés finiront-ils par se sortir de cet imbroglio enchanté ?

Un tourbillon d’humour où se mêlent toutes le fables…
J’ai Lu (1996)252 pages ISBN : 2-290-04341-9 Titre Original : The godmother
Couverture : Tara Mc Govern

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *