Club Van Helsing de Xavier Maum

Le monde est envahi par les monstres de tout poil : vampires, lycanthropes, sphinx, djinn, léviathan, etc. Pour lutter contre eux et les éliminer, il n’y a qu’une solution : faire appel à l’organisation Van Helsing, qui enverra sur place un de ses chasseurs patentés, qui vous débarrassera rapidement de la vermine.

L’organisation a été fondée par Abraham Van Helsing, le célèbre chasseur de vampire qu’a connu le romancier anglais Bram Stoker. En s’appuyant sur les gouvernements du monde entier, il a créé cet organisme inconnu du grand public mais aussi puissant que les plus grandes firmes multi-nationales, disposant d’un budget pharaonique, de bases dans le monde entier, des meilleurs agents, des technologies les plus avancées. Mais cela suffira-t-il vraiment face aux horreurs qui se cachent dans l’ombre ? En tout cas, ils auront essayé.

Vous avez peur le soir, quand vous rentrez chez vous ? Vous avez peur le soir, quand des ombres se dessinent à vos fenêtres ? Vous avez peur le soir, quand des bruits de pas se fonr entendre dans vos escaliers ? Ne craignez rien, Higo Van Helsing, descendant du célèbre chasseur de vampire, est là. Accompagné e son club, il va vous débarrasser de tous les monstres qui hantent vos nuits !! A partir de mai, les horreurs de la nuit trembleront en entendant le souffle de Hugo Van Helsing, car elles sauront que leur fin est proche.

Pour cette nouvelle collection, les éditions de la Martinière ont choisi de faire confiance à deux auteurs reconnus : Guillaume Lebeau et Xavier Mauméjean. L’un est spécialisé dans le polar, l’autre dans le fantastique, mais tous les deux vont unir leurs talents pour porter jusqu’au sommet le club Van Helsing, leur dernière création, une collection à travers laquelle des auteurs contemporains vont revisiter les mythes anciens, littéraires et cinématographiques pour les reproposer au public moderne. Prônant la fusion des genres, cette collection se veut hors des sentiers battus, loin des conventions qui dirigent le genre jusqu’alors. Avec le Club Van Helsing, le fantastique prend une nouvelle dimension.

Pour ses débuts, le club nous offre quatre auteurs. Tous ont du se soumettre aux règles de la collection, c’est-à-dire un texte d’environ 250 000 signes avec un héros appartenant au club et chargé d’éliminer des monstres de légende. Un format court qui laisse la part belle à l’action sans ôter toute l’horreur que peut nous inspirer le sujet, sans d’ailleurs que des traces d’humour ne la dénaturent.

Au niveau esthétique, la collection est très réussie. Imaginez un livre de poche muni d’une jaquette noire à rabat faisant office de couverture. Les rabats contiennent la présentation de l’auteur – accompagnée de photos très stylisées faites en studio – et la présentation du club Van Helsing. Quant à la couverture, elle est le fait d’une entreprise, qui livre des illustrations basées sur le contraste entre différentes nuances de noir, représentant les monstres à l’honneur dans l’histoire. Ces dessins sont de vraies merveilles, tantôt finement ciselés, tantôt fait avec un crayonné plus grossier, plus hachuré, mettant en avant les différentes facettes de ces créatures mythiques sur une couverture mat. Une apparence extérieure très réussie, d’autant plus que le papier utilisé est excellent, puisqu’il ne bave pas, est peu rugueux et son épaisseur est parfaite, les pages ne sont pas collées les unes aux autres, mais on n’a pas l’impression non plus de tenir du carton entre les doigts. La maquette est claire, bien ordonnée, la lecture est facile, sans fatigue, le confort visuel est grand. Seul ombre au tableau, il reste encore parfois quelques coquilles passées entre les mailles du filet.

Ne prenez pas leurs héros pour des sauveurs, qui enlèveront les victimes des griffes des monstres. Souvent, leur chemin sera semé du sang des victimes, car il vaut mieux parfois attendre, laisser le monstre s’avancer en pleine lumière que se jeter inconsciemment sur lui. Ainsi, les dégâts collatéraux seront nombreux, et parfois aussi recherchés. Car s’ils sont du côté des hommes, les chasseurs de Van Helsing ne sont pas des saints. Ils ont une vie, un passé, un caractère bien spécifique qui leur permet de résister à toutes les horreurs qu’ils affrontent, et ne sont donc pas des saintes nitouches.Et heureusement, car sans cette part de férocité, ils ne pourraient jamais survivre.

En tout cas, on devine peu à peu une trame, un univers qui se tisse au fil des livres, avec comme point central Hugo Van Helsing, qui dirige tout comme un grand marionnettiste, bien qu’il ne dédaigne pas parfois rencontrer ses pantins. Et puis une telle manifestation de monstres, ça cache un truc, et ça, c’est leur rôle de découvrir ce qui se trame. Heureusement, ils ont de l’expérience, des armes adéquates, des alliés précieux tel le mercenaire Citrin, et même le soutien officieux des gouvernements. Et ça ne sera pas de trop, voire insuffisant tant les situations nous semlent parfois extrèmes.

En conclusion, c’est un univers fantastique en construction qui semble plein de promesses. Les histoires sont bien menées, pleines de suspense, et concourent tous à forger une histoire supérieure dont nous ne pouvons encore distinguer les tenants et les aboutissants. Cependant, les livres peuvent être lus indépendamment les uns des autres, sans que la compréhension en soit amoindrie. C’est un univers, pas une série. En plus, les livres sont courts sans être minuscules, une fois plongés dedans, on les lit en un rien de temps, car il est difficile de décrocher tant est fort leur pouvoir d’addiction. Même ceux qui ne sont pas fans de fantastiques s’y retrouveront, car les genres sont variées et les histoires ne se limitent pas à un genre exclusif. C’est même plutôt un festival de genres divers et distints qui se partagent l’affiche pour notre plus grand plaisir, et pour pas cher en plus. J’ai déjà hâte de lire les suivants. D’autant plus que ce sont tous des auteurs confirmés, aussi bien dans le polar que dans la sfff, alors n’hésitez pas, foncez chez votre libraire

Le monde est envahi par les monstres de tout poil : vampires, lycanthropes, sphinx, djinn, léviathan, etc. Pour lutter contre eux et les éliminer, il n’y a qu’une solution : faire appel à l’organisation Van Helsing, qui enverra sur place un de ses chasseurs patentés, qui vous débarrassera rapidement de la vermine.

L’organisation a été fondée par Abraham Van Helsing, le célèbre chasseur de vampire qu’a connu le romancier anglais Bram Stoker. En s’appuyant sur les gouvernements du monde entier, il a créé cet organisme inconnu du grand public mais aussi puissant que les plus grandes firmes multi-nationales, disposant d’un budget pharaonique, de bases dans le monde entier, des meilleurs agents, des technologies les plus avancées. Mais cela suffira-t-il vraiment face aux horreurs qui se cachent dans l’ombre ? En tout cas, ils auront essayé.

Il arrive que l’oeil capture parfois une silhouette, celle d’un monstre sur un mur de béton, que l’oreille entende un hurlement surgissant d’une impasse. On se dit que c’est la fatigue, le stress de la vie moderne, et l’esprit reprend le dessus, pour retourner à la routine rassurante. En général, c’est ce qu’il faut faire, parce que la vie est banale, qu’elle n’a rien d ‘extraordinaire. Mais parfois il y a un monstre dans le éton, et l’horreur se déchaîne dans l’impasse.
Alors on ne peut compter que sur le CLUB VAN HELSING.

Baleine Club Van Helsing (2007)9.90 € Couverture : www..2visudesign.com
Baleine 2007

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *