Complexe de Médée (le) de Alain Delbe

Le Complexe de Médée : Quand Catherine part avec son fils visiter la petite église qui se trouve en haut de la colline, elle ne pensait pas qu’elle serait la victime d’un mauvais plaisant qui lui filera la frousse de sa vie, en prenant une voix d’outretombe pour la saluer… Mais la plaisanterie sera beaucoup moins drôle quand la voix ressurgira, l’incitant à tuer, toujours tuer…

Les Guêpes :Loïc, dont le grand est mort, est envoyé en vacances chez sa grand-mère, vacances qui d’ailleurs s’éterniseront… Et c’est étrange chez Mémé : certains lieux sont interdits sans que l’on sache vraiment pourquoi enfin, presque ; il découvrira le secret et les guêpes sont bien étranges dans le coin !

La Messe de minuit : Aller à une cérémonie avec des personnes qui seraient ravies de vous accueillir peut sembler alléchant mais gardons quand même un peu de réserve… Jusqu’au jour où il faut bien répondre à l’invitation !

Les Voyageurs : Deux jumeaux argentins, l’un étant né rapidement et l’autre plus lentement (seule différence notable par ailleurs), Allegro et Adagio, fils d’un financier mélomane. Leur enfance se passe bien. Puis, à 20 ans, ils rencontrent la superbe Suspira…

La Pince : Dans la ville d’Auracaltz, les habitants exécutent leurs condamnés d’une façon particulièrement horrible… Quand vous y assistez avec un ami au caractère doux et sensible, vous ne comprenez pourquoi il reste si stoïque devant tant d’atrocité.

Une nuit de terreur : En cette pleine lune, la bête est de retour…

Le savez-vous ? : Le professeur Martin Champier est ce qu’on pourrait appeler un érudit et son plus grand souhait serait que ce savoir soit partager par le maximum de personnes… Mais jusqu’à quel point ?

Propriété privée : Que c’est agréable e se reposer à l’ombre après avoir autant marcher au soleil et ce n’est pas deux gamines, bien que ce soit chez elle, qui vont vous empêcher de prendre un peu de temps…

Aïkido : En ce long week-end du 15 août, pourquoi a-t-il ouvert le dojo…D’autant qu’il devrait lever un peu le pied – dixit son brave médecin – s’il ne veut pas finir mort…

Momie Blues : Etre nécrophage n’est pas aussi “anormal” que d’être pédophile, c’est une petite perversité comme lui a dit son psy. Pourtant, il est difficile de vire avec ce vice… Il faudrait pouvoir avoir son petit cadavre chez soi !

Mais aussi Mary Dael, Jeux de cartes, l’ours de la Filfa, une aventure de Don Quichotte, les trois fils de Shogun, le végétarien, le baiser du Sphinx, le beffroi et Eddy

Voilà un auteur que l’on prend plaisir à lire… tant au niveau du style que de l’histoire…
Ce qui est étonnant – et désarçonne en même temps – et cette façon de conclure qui est loin des standards du genre… En effet, même les auteurs les plus noirs essaiet, à défaut de faire un total “Happy End”, de laisser un espoir de rédemption ou de retour à la normale mais pas le sieur Delbe, qui prend un malin plaisir à condamner ses personnages à une souffrance permanente…
L’homme face au mal (Le Complexe de Médée) a-t-il une chance ? Alain ne nous le laisse que peu croire, et même si on espère que science ou religion arriveront à vaincre, on en ressort secoué…
Et ce n’est pas tout !! Que dire de ces fanatiques qui appellent à corps et à cris le diable et qui s’enfuient en hurlant quand il montre une corne ? (La Messe de Minuit)
Bref, on l’aura assez vite compris, l’homme que nous présente Alain Delbe n’est pas sous son meilleur jour…
Il nous fait voyager à travers des légendes, des croyances avec brio et humour (comme l’excellente Nuit de Terreur) et on lui pardonnera sa franchise de parlé et la légèreté avec laquelle il aborde certains tabous comme la nécrophilie… ou l’infanticide !
En deux mots : Etrange et Déroutant !

Le Complexe de Médée : Quand Catherine part avec son fils visiter la petite église qui se trouve en haut de la colline, elle ne pensait pas qu’elle serait la victime d’un mauvais plaisant qui lui filera la frousse de sa vie, en prenant une voix d’outretombe pour la saluer… Mais la plaisanterie sera beaucoup moins drôle quand la voix ressurgira, l’incitant à tuer, toujours tuer…

Les Guêpes :Loïc, dont le grand est mort, est envoyé en vacances chez sa grand-mère, vacances qui d’ailleurs s’éterniseront… Et c’est étrange chez Mémé : certains lieux sont interdits sans que l’on sache vraiment pourquoi enfin, presque ; il découvrira le secret et les guêpes sont bien étranges dans le coin !

La Messe de minuit : Aller à une cérémonie avec des personnes qui seraient ravies de vous accueillir peut sembler alléchant mais gardons quand même un peu de réserve… Jusqu’au jour où il faut bien répondre à l’invitation !

Les Voyageurs : Deux jumeaux argentins, l’un étant né rapidement et l’autre plus lentement (seule différence notable par ailleurs), Allegro et Adagio, fils d’un financier mélomane. Leur enfance se passe bien. Puis, à 20 ans, ils rencontrent la superbe Suspira…

La Pince : Dans la ville d’Auracaltz, les habitants exécutent leurs condamnés d’une façon particulièrement horrible… Quand vous y assistez avec un ami au caractère doux et sensible, vous ne comprenez pourquoi il reste si stoïque devant tant d’atrocité.

Une nuit de terreur : En cette pleine lune, la bête est de retour…

Le savez-vous ? : Le professeur Martin Champier est ce qu’on pourrait appeler un érudit et son plus grand souhait serait que ce savoir soit partager par le maximum de personnes… Mais jusqu’à quel point ?

Propriété privée : Que c’est agréable e se reposer à l’ombre après avoir autant marcher au soleil et ce n’est pas deux gamines, bien que ce soit chez elle, qui vont vous empêcher de prendre un peu de temps…

Aïkido : En ce long week-end du 15 août, pourquoi a-t-il ouvert le dojo…D’autant qu’il devrait lever un peu le pied – dixit son brave médecin – s’il ne veut pas finir mort…

Momie Blues : Etre nécrophage n’est pas aussi “anormal” que d’être pédophile, c’est une petite perversité comme lui a dit son psy. Pourtant, il est difficile de vire avec ce vice… Il faudrait pouvoir avoir son petit cadavre chez soi !

Mais aussi Mary Dael, Jeux de cartes, l’ours de la Filfa, une aventure de Don Quichotte, les trois fils de Shogun, le végétarien, le baiser du Sphinx, le beffroi et Eddy

En visitant une charmante église lors d’une promenade à la campagne, Catherine Wilfart connaît la peur de sa vie ; dans le cimetière, près d’une tombe profanée, une voix lugubre se manifeste à elle, comme jaillie de sous ses pieds. La blague d’un mauvais plaisant ? Pas si sûr. Car, quelques jours plus tard, la voix se fait à nouveau entendre, en pleine rue, lui enjoignant de pousser son enfant sous une voiture.
De ce jour, la vie de Catherine bascule dans l’horreur : est-elle en train de devenir folle ? Epoux, amies, prêtre, psychiatre, pourront-ils aider la jeune femme à contrôler cette force maléfique qui l’envahit chaque jour davantage et ne manifeste qu’un seul et unique but : pousser au crime…

Nestiveqnen Fractales / Fantastique (Février 2004)318 pages 17.70 € ISBN : 2-910-89989-6 Couverture : Philippe Jozelon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *