Cujo de Stephen King

Ce livre de Stephen King est de ceux qui m’a donné le plus de mal : pas tant au niveau de l’écrit même comme pour Dolorès Claiborne ou Misery (et dans ce cas le style était justifié…) mais plutôt au niveau de l’histoire même…
Tout d’abord, on rentre dans le livre directement sur le cauchemar du petit Tad qui ne rêve pas forcément d’un monstre au sens propre du terme mais plus à l’affaire sanglante qui a tourné autour de l’officier de police Frank Dodd, un officier détraqué… (Si vous voulez de plus ample informations sur ce fait de Castle Rock, je vous invite à lire Dead Zone puisque tout y est expliqué…)
Eh oui, comme dans tout Stephen King, nous avons des rappels des autres titres car tout gravite autour de cette petite bourgade du Maine.
Mais revenons à l’histoire même de Cujo : ce brave saint-bernard aimé de tous se fait refiler la rage et alors me direz-vous ? Quoi de bien original ? Justement on y arrive : la brave bête réussi à coincer dans une voiture au milieu de nulle part (ou presque) une mère et ses enfants…
La difficulté de lecture vient à mon avis de cette longueur du début où est assimilé au fait d’hiver les cauchermars du petit gars… ce qui n’a d’ailleurs pas beaucoup d’importance !

“La chaleur tuera cet été ! Ca va être terrible”, avait prédit Evvie Chalmers, la doyenne de Castle Rock. Elle ne se trompait pas : l’été 1980 fut effectivement le plus chaud que Castle Rock eût jamais connu. Ce fut aussi un été sanglant.
En fait, tout commença le matin du 16 juin, lorsque Cujo, un saint-bernard aussi impressionnant que débonnaire, se fit mordre par une chauve-souris. Mais au fond, cela avait peut-être commencé dès le mois de mai, lorsque Tad Trenton avait cru voir un monstre, dans le placard de sa chambre…
Bien sûr, ses parents l’avaient rassuré, il avait fait un cauchemar, les monstres n’existent pas, voyons !
Ils se trompaient : même dans les petites villes paisibles, les monstres guettent, tapis dans l’ombre…

J’ai Lu (Novembre 2000)380 pages 5.50 € ISBN : 2-290-30842-0
Traduction : Natalie Zimmermann
Titre Original : Cujo (1981)

Couverture : Michel Landi
Avis Ciné : Si vous avez vu l’adapation de ce roman de King, n’hésitez pas à nous envoyer votre avis -)
Albin Michel 1982

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *