Cybernation de Tom Clancy

Dans un futur pas si lointain (2011 c’est demain), le Net a pris une place prépondérante, la réalité virtuelle est devenue réalité…, et la criminalité s’est adaptée.
Pour lutter contre cette nouvelle criminalité, une nouvelle agence d’Etat a été créée par les USA : la Net Force, réunissant une équipe d’experts informaticiens et une équipe d’intervention pour les urgences.

On touche le fond !
Déjà, j’avoue avoir du mal à m’y repérer avec tous les nègres de tom clancy : pieczenik commencait à nous être familier (op center, net force…) et voilà Steve Perry (un roman de “Steve Perry”…).
Plutôt que de signer des licenses, ce cher (15€) Tom Clancy ferait mieux de relire “ses” livres.

Voici donc le 6eme opus de Net Force. Le scénario tient sur un ticket de métro et a la crédibilité d’une rédaction de 6eme (cybernation…). Allez plutot chercher les premiers tomes car cette série semble mourir malgré l’acharnement thérapeutique des éditeurs.

Contrôler le Net, c’est contrôler le monde.

2011. Black-out total de l’Internet après une série d’attaques parfaitement synchronisées contre tous les relais du réseau mondial. À peine la première phase repérée, la seconde arrive, mortelle : les terroristes comptent maintenant s’en prendre aux personnes… Pour Jay Gridley et la Net Force, un seul coupable possible : Cybernation. Un groupe qui milite pour la reconnaissance internationale d’un État virtuel. Mais derrière l’utopie libertaire, se cachent des motivations aussi mercantiles que criminelles…

Entre réalité virtuelle et géopolitique, espionnage et technologie de pointe, Net Force se bat contre les dérives du Web du XXIe siècle…
Albin Michel Romans étrangers (2005)15.24 € ISBN : 222616717X

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *