Cyclones de Karim Berrouka

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 9.5/10 (6 votes pris en compte)

Georges a accepté de participer à une expérience de clonage mais le résultat n’est absolument pas celui qu’il attendait. Victime de la crise des 6 heures, Georges, avec les 5 autres Georges, parviennent à s’enfuir et vont tenter de trouver une solution à son / Leur problème.

Cette petite nouvelle bien sympathique de Karim Berrouka nous met en face d’une réflexion sur le clonage et sur les conséquences de ce clonage : comment le clonage « physique » agit-il sur l’aspect Âme du sujet.

Il convient qu’il était présomptueux de sa part d’espérer devenir Georges multiplié par six, alors que la logique favorisait Georges divisé par six, et que les scientifiques, étrangement, pensaient obtenir le statu quo, mais en six exemplaires – mais la science a ses raisons que le commun des mortels a bien des difficultés à cerner, alors, donc…

Georges va tenter de trouver des réponses à ses / leurs  questions mais quelles questions ? Celles qu’il(s) se pose(nt)  évoluent très vite et sont autant de petits pavés dans la marre que va lancer Karim Berrouka. Parce qu’au delà de la finalité du clonage lui-même (volonté d’avoir 1 identité partagée par 6 corps ou 1 identités divisée en 6 corps ou 6 identités identiques dans 6 corps), c’est les « répondants » qui sont aussi mis en cause.

Que ce soit la science au travers des psychologues ou la croyance, ce sont plutôt des questions qui s’ajoutent au mal-être de Geroges, le rendant encore plus mal à l’aise.

J’ai trouvé cette lecture très agréable, plaisante et malgré sa brièveté, le récit nous questionne énormément. J’aime bien aussi le concept de faire une nouvelle richement illustrée même si je dois avouer que je n’ai absolument pas accroché aux peintures choisies… Une question de goût personnel je pense.

Organic Editions (Avril 2011) – Petite Bulle d’univers 7 – 36 pages – 15,00€ – 9782952310161

Peintures : Bruno Leray

Conception Graphique : Philippe Aureille

Georges se sont soumis à une expérience dans l’espoir de faire avancer la science, or depuis, leur vie a pris un détour chaotique. Entre fuir et revenir, ils hésitent. Comme tous les fugitifs, ils ne peuvent se fier à personne et encore moins à eux-mêmes. Être multipliés par six ou divisés d’autant, telle est la question… Mais comment résoudre le dilemme quand les réponses varient selon l’heure, les interlocuteurs, ou encore les lieux ? Georges retrouveront-ils l’original ? Existe-t-il un consensus possible dans l’oeil du Cyclone ?

Cyclones de Karim Berrouka, 9.5 out of 10 based on 6 ratings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *