De Fièvre et de Sang de Sire Cédric

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 10.0/10 (1 vote pris en compte)

Alexandre, un inspecteur et Eva, une profileuse albinos, enquête sur les disparitions de jeunes filles et notamment la dernière en date Eloïse. Leurs investigations les mèneront chez deux frères et ils découvriront un véritable charnier. Réussissant à sauver la jeune fille, les paroles des 2 frères laissent supposer que l’histoire n’est pas finie.

Allan : Pour son deuxième roman aux Editions du Pré aux Clercs, Sire Cédric nous en met encore plein la vue dans un roman bourré de suspens, aux nombreux rebondissements. Comme il en a désormais pris l’habitude, notre auteur nous décrit des scènes absolument horribles, bourrées d’hémoglobine, sans que nous nous rendions vraiment compte. C’est pourquoi je tiens à préciser tout de suite que ce livre ne doit pas tomber entre de jeunes mains !
Mais ce déballage de sang n’est pas simplement pour amuser la galerie, ou pour dire que c’est un roman d’horreur, cela fait totalement parti de l’histoire et nous aide à mieux comprendre les réactions des différents protagonistes. Entre la profileuse, qui est vu et se voit elle-même comme un monstre et l’inspecteur aux méthodes peu conventionnelles, l’enquête est forcément musclée.
L’intégration d’éléments surnaturels sera faite de manière progressive et c’est tout naturellement que nous accepterons ces éléments dans le quotidien des personnages.
Bref une nouvelle fois, Sire Cédric va vous faire passer quelques moments d’angoisse bien sympathique au travers d’une histoire menée de main de maître.

Yoann : L’avis de Yoann : Sire Cédric est un virtuose des émotions fortes : peur, angoisse, suspense ! Son style puissant, évocatoire, terrifiant est d’une rare élégance. Après le succès de l’Enfant des Cimetières (Prix Masterton 2010), il revient en force avec un thriller surnaturel qui confirme son talent et sa trajectoire d’étoile montante du fantastique. Dans la Veine de Clive Barker et Stephen King, il développe son propre univers riche de mystères et de poésie mortuaire. La réalité se déchire, le rêve et l’angoisse se mêlent dans un climat oppressant. Les personnages sont profonds, troublants, dérangeants. Traque hallucinatoire, course folle contre la montre et contre la mort. Démence, ténèbres et pluie de sang sont au rendez-vous de ce roman qui vous laissera pantelant et secoué. D’un bout à l’autre de son Œuvre, Sire Cédric vous tiendra en haleine et vous entraînera dans une vertigineuse plongée dans l’horreur. <br ><br >Alexandre, un inspecteur et Eva, une profileuse albinos, enquête sur les disparitions de jeunes filles et notamment la dernière en date Eloïse. Leurs investigations les mèneront chez deux frères et ils découvriront un véritable charnier. Réussissant à sauver la jeune fille, les paroles des 2 frères laissent supposer que l’histoire n’est pas finie.<br ><br >La fille s’appelait Eloïse Lombard, elle avait 16 ans, et à présent elle savait qu’elle allait mourir.
Quand ils l’avaient trainée de force ici, sans qu’elle ne puisse rien faire pour se défendre, quand ils lui avaient arraché ses vêtements un par un, jusqu’à ce qu’elle soit entièrement nue, qu’ils l’avaient attaché à des sangles, solidement serrées autour de ses poignets et de ses chevilles, sur un matelas poisseux, elle avait encore cru qu’ils ne voulaient que la violer – et cette pensée était déjà insupportable – mais au fond d’elle, là où l’âme ne se ment pas, elle le savait. Ses tripes le savaient. Ce qu’ils allaient lui faire quand ils reviendraient serait bien pire qu’un viol.
Elle avait vu les flaques écarlates, dans la cour de la ferme. C’était du sang, et il y en avait partout à cet endroit.
Il avaient fait cela à d’autres filles avant elle.
Et bientôt – très bientôt – ce serait son tour.
Immobilisée et impuissante, Eloïse recommença à sangloter.

Le Pré aux Clercs (Mars 2010)320 pages 18.00 € ISBN : 9782842283735

De Fièvre et de Sang de Sire Cédric, 10.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *