Dead zone de Stephen King

C’est une oeuvre encore une fois brillante que nous propose le maître du suspens : comment un accident de voiture peut donner un pouvoir à un homme, on ne le saura pas, ce n’est pas le problème de l’auteur… Ce qu’il va faire de ce pouvoir, oui…
Comment gérer une connaissance qui peut changer la face du monde (car c’est bien de cela qu’il s’agit) : doit-il avertir la population, s’en charger personnellement ? Mais est-ce qu’on le croira seulement, tellement cela semble improbable ? Rien à faire, il faut prendre une décision…
La question est légitimement posée : que ferions nous à la place de cet homme ?

Greg Stillson, candidat à la Maison Blanche, est un fou criminel, grand admirateur d’Hitler et d’autres maniaques de l’extermination. Quand il sera élu, ce sera l’Apocalypse. Un seul homme le sait : John Smith, car il est doué d’un étrange pouvoir qui lui attire pas mal d’ennuis, il devine l’avenir. Il n’y a rien de réjouissant à cela. Il peut prévoir les accidents, les catastrophes, les hécatombes. On ne le croit pas, ou alors on le croit trop.
John Smith n’a encore rien dit de ses prémonitions. Pourtant, le candidat à la présidence des Etats-Unis est un dément. Que fera John Smith pour son pays ?

Le Livre de Poche (Mars 1992)478 pages 5.49 € ISBN : 2-253-03526-2
Traduction : Richard Matas
Titre Original : The dead zone (1979)

Avis Ciné : L’oeuvre a été adapté à l’écran par David Cronenberg avec dans le rôle principal Christopher Walken, le rôle du candidat étant tenu par Martin Sheen donc que du beau monde pour un film qui tient toutes ses promesses : l’histoire est respectée (jusqu’au bout, il faut le préciser quand on sait que les histoires de King ne finissent pas toujours bien), les acteurs sont excellents comme à leur habitude ; seul problème, l’image a très mal vieillie…
En savoir plus
J.C. Lattès 1983

Laisser un commentaire