Dernier Homme (le) de Anthologie

Liste des nouvelles :
Dernière Idylle de Gérard Klein
Le dernier hédoniste de Martin Winckler
Shanghai Express de Frédéric H. Fajardie
Le dernier fumeur de Michel de Pracontal
L’avant-dernier homme d’A.D.G.
Robert de Chantal Pelletier
Le rêveur de Pompéi d’Olivier Delcroix
Le mot de la fin de Sébastien Lapaque
Disparition d’une odeur de Serge Quadruppani
Comme un fauteuil Voltaire dans une bibliothèque en ruine de Jérôme Leroy
La géométrie de l’invisible de Sophie Loubière
Elle de Jean Mazarin
…But not least ! de Nicolas d’Eestienne d’Orves
La dernière des cinq (sotie) de Jean-Baptiste Baronian
Hurlement de Jean-Pierre Andrevon
Charlie’s Angels de Roland C. Wagner
Le dernier Rhum de Philippe Lacoche
L’ultime salve de Brice Merloncourt de Daniel Walther
Le sourire des rats de Christophe Mager
La secte de Marc Villard
Ultime Atome de José Nocé
Blanc de Jacques Sternberg

Le dernier homme est un thème aussi ancien que la science-fiction elle-même, et peut-être même que la littérature. A leur manière, Ulysse, Noé ou Robinson Crusoé furent des derniers hommes. Aujourd’hui, le dernier homme a changé. Il n’est plus forcément l’ultime survivant d’une apocalypse généralisée. Dans une époque comme la nôtre où les manipulations génétiques et autres rêves prométhéens de couplage homme-machine laissent entrevoir ce que serait une posthumanité où nous ne serions pas nécessairement les bienvenus, il pouvait paraître utile de faire le point et d’évoquer en vingt-deux nouvelles inédites, les métamorphoses, souvent surprenantes, toujours passionnantes, que le dernier homme a subies. Pour cela, il a été fait appel, évidemment, à des grands noms de la science-fiction comme Gérard Klein, Jean-Pierre Andrevon, Daniel Walther, Roland C. Wagner ou encore Jacques Sternberg. Mais nous avons également demandé à des écrivains qui Œuvrent habituellement dans un registre plus proche du roman noir ou ” hors genre ” de s’essayer à cet exercice. Ainsi pourra-t-on découvrir, entre autres, les variations de Frédéric H. Fajardie, Marc Villard, Chantal Pelletier… On verra donc ici comment on peut être le dernier fumeur, le dernier rêveur, le dernier homme dans la vie d’une femme ou encore, comme nous le propose Martin Winckler, le dernier hédoniste. Complétée par quelques pistes bibliographiques et un dictionnaire des auteurs, cette anthologie pourra se lire aussi et surtout comme un manuel de résistance aux catastrophes les plus diverses, un manuel en vingt-deux leçons angoissantes ou ludiques, drôles ou tragiques et qui annoncent toutes à leur manière un joyeux paradoxe : le dernier homme se porte décidément très bien !
Les Belles Lettres (Mars 2004)294 pages 20.00 € ISBN : 2-251-44258-8 Couverture : Masterfile

Laisser un commentaire