Dernier roi des elfes (Le) de Sylvie Huguet

La guerre entre les Elfes et les Hommes est permanente et ressemble plus à une boucherie, avec la mise à mort systématique non seulement des soldats mais aussi des civils, femmes et enfants compris.
Pourtant, le Roi des Elfes laissera la vie sauve au jeune Lindyll et l’élèvera même comme un Elfe.


Il faut reconnaître que la Clef d’Argent a le chic pour nous dénicher de court romans ou des recueils de qualité et le Dernier Roi des Elfes ne déroge pas à la règle. Dans un contexte de guerre entre les hommes et les elfes, l’auteur ne fait rien d’autres que de nous raconter une amitié franche entre deux êtres que tout oppose.
Alors que l’issue semble pour le moins évidente quant à cette amitié, Lindyll et Ilgaël font pourtant fi du problème et tente de prouver qu’il est possible de vaincre le destin.
Tout au long du récit, nous allons voir s’approcher inexorablement le dénouement, espérant nous tromper.
Le tour de force est de réussir à nous retenir malgré tout, et de nous donner un roman emprunt de poésie et d’humanisme.
Ce roman vaut vraiment le détour et je vous invite fortement à l’acquérir :).


La guerre entre les Elfes et les Hommes est permanente et ressemble plus à une boucherie, avec la mise à mort systématique non seulement des soldats mais aussi des civils, femmes et enfants compris.
Pourtant, le Roi des Elfes laissera la vie sauve au jeune Lindyll et l’élèvera même comme un Elfe.


Lindyll, jeune humain recueilli par le souverain des elfes, Ilgaël, auquel le lie désormais une amitié étroite, semble avoir tout oublié de ses propres origines. Devenu un vaillant guerrier, il défend son peuple d’adoption contre la soif de pouvoir et de conquête des hommes. Mais d’année en année, les territoires elfiques s’amenuisent. Lindyll, méprisé par les hommes et incompris des elfes, saura-t-il convaincre ses frères de sang de conclure une paix juste avec le peuple des forêts?
La Clef D’Argent KhRhOnyk (Mars 2010)104 pages 9.00 € ISBN : 9782908254778 Couverture : Ash

Laisser un commentaire