Dernières nouvelles du futur de Patrice Franceschi

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 8.0/10 (1 vote pris en compte)

Dernières nouvelles du futur est un recueil de nouvelles de science-fiction que j’aurai pu manqué. Mais j’ai entendu Patrice Franceschi parlé de ce recueil dans La Grande Librairie.

Sa façon de présenter son recueil, le fait qu’il revendique l’intérêt de la science-fiction dans son discours m’ont convaincu, d’autant que les autres auteurs présents ne lui ont pas rendu la tâche facile.

Alors, voir un recueil de nouvelles 100% SF, édité dans une collection “Mainstream” vaut bien que l’on s’y attarde.

Patrice va donc aborder les différents sujets, plus sur le mode lanceur d’alertes que par une volonté de dépeindre un futur noir au possible – en tout cas, c’est le ressenti que j’en ai en sortant de ces 14 nouvelles !

Alors, il faut planter un peu le décor puisque le monde tel que nous le connaissons à quelques peu évoluer, les gouvernements ayant passé la main aux grands groupes et les citoyens sont devenus dans ce nouveau monde des consommateurs : tout n’est que consommation, dans une société hyper contrôlé où la réflexion est presque un crime… Tout se retrouve centré sur ce que nous sommes capables de consommer et par la même ce que nous renvoyons comme image de consommateurs.

Un certain nombre de sujets sont traités de la contrôle de la population avec ce réseau de caméras omniprésents et largement acceptés par l’ensemble des populations, rendant même la vision de 1984 optimiste.

Deux nouvelles particulièrement m’ont marquées par l’écho que nous pouvons y voir dans notre actualité quotidienne : Titre de la nouvelle. Cette nouvelle reflète vraiment le summum de la volonté de se faire connaître en dépit de toute existence personnelle. Cela renvoie évidemment à toutes ces télé-réalités qui envahissent notre audiovisuel mais aussi à tous ces Youtubeurs (pour ne citer qu’eux) qui sont prêts à tout pour un petit moment de gloire…

Il avait conscience que tous les consommateurs qui le contemplaient en cet instant lui étaient reconnaissants de ce gigantesque pas en avant de l’humanité. […] La gloire ne doit plus jamais être réservée à ceux qui accomplissent de grandes choses. Pourquoi seules les prouesses permettraient-elles de se hisser hors de l’ordinaire ?

La deuxième est évidemment Deuxième nouvelle  qui fait référence aux traitements de nos données personnelles et à la suspicion de plus en plus grandissante vis-à-vis de ceux qui ne souhaitent pas exposer leurs vies / leurs pratiques / leurs mouvements / … Cette nouvelle montre réellement cette opposition flagrante entre deux visions du monde : pourquoi refuser de partager ses données si nous n’avons rien à nous reprocher versus pourquoi je devrais partager alors que la société n’a rien à nous reprocher ? Cela prend tellement de sens à l’aune des pratiques du GAMAF (Google, Amazon, Microsft, Apple, Facebook) ou encore des outils mis à disposition (smartphone, compteurs intelligents, …)

Pourquoi toutes ces choses anodines dont vous parlez ne resteraient-elles pas ma propriété puisqu’elles m’appartiennent ? C’est moi seule qui devrais décider à qui je les donne et à qui je les refuses. Vous n’êtes pas d’accord avec moi ?

Et dans cet univers, il est d’autant plus difficile et donc méritoire d’être un résistant… C’est aussi ces résistants que nous montre Patrice Franceschi…

Ne pensez pas que ces nouvelles sont austères, elles peuvent être aussi drôle comme notamment Qui êtes vous. De nombreux sujets sont abordés, incluant l’écologie, l’homme augmenté, …

Si les thématiques sont des thématiques assez classiques pour les amateurs de SF, Patrice Franceschi se tirent très bien d’un exercice dont il n’est pas coutumier et permettra, je l’espère, de faire découvrir la SF à un nouveau public

Grasset (Février 2018) – 224 pages – 19,00 € – 9782246815037

2028. Depuis son observatoire de la cordillère des Andes, un astrophysicien identifie une planète jusqu’alors inconnue. Sur la surface parfaitement lisse du corps céleste, on peut lire en lettres noires : « Qui êtes-vous ? ». L’humanité tout entière se mobilise pour y répondre…  
2056. Le premier « homme augmenté » conçu par Google voit le jour. Il court le cent mètres en 4,5 secondes, soulève six cent kilos au développé-couché et son esprit calcule à la vitesse d’un ordinateur quantique. Seuls les plus riches peuvent prétendre à ces améliorations. Des émeutes éclatent…
2120. Les voyages n’existent plus, on parle désormais de « déplacements éducatifs ». Un jeune couple part « fêter » son mariage à bord de l’Oiseau de des îles, un avion solaire ultra-rapide censé leur faire découvrir les Sept merveilles du monde. Les mariés sont loin d’imaginer ce qui les attend…  
2121. Annoncé depuis plus d’un siècle, le cataclysme climatique tant redouté commence.Typhons, volcans et tsunamis ravagent la planète. En secret, le « réseau Sénèque » s’organise pour sauver ce qui peut l’être…

Quelles nouvelles attendre du futur ? L’avenir sera-t-il à la hauteur de nos espoirs ? Et si les progrès rêvés d’aujourd’hui devenaient les cauchemars bien réels de demain ? Dans le sillage d’Orwell et de Huxley, Patrice Franceschi dessine pour nous, en quinze fables pleines d’humour, d’imagination et tendresse, le portrait-robot d’une humanité qui a perdu la raison.

Dernières nouvelles du futur de Patrice Franceschi, 8.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *