Dieu point zéro de Christophe Kauffman

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 9.0/10 (1 vote pris en compte)

Le monde dans lequel nous vivons nous rend totalement esclave de nos différents outils technologiques et ceux qui peuvent se targuer d’être en mesure de trouver leur route sans leur GPS ou qui n’ont pas cédé aux sirènes des réseaux sociaux ne sont pas légion.

Dire que Dieu point zéro prend racine dans le monde tel que nous le connaissons n’est pas extravagant et les prochaines échéances électorales ne pourraient que donner un aspect encore plus réaliste au récit de l’auteur belge Christophe Kauffman.

Le monde n’est donc pas si différent du notre… Nous nous sommes soumis à la dictature du contrôle, et les tendances d’extrême-droites se sont répandues au travers de l’Europe, rendant ce contrôle d’autant plus pregnant qu’accepter.

Résultat prévisible, les pauvres le sont encore plus et les riches aussi, avec une forte dominante sécuritaire. Une fois le décor planté, nous suivons des jeunes dans un quartier pauvre dans lequel un des enfants, Jonas, semble doté d’étranges capacités. Dans ce monde en pleine déliquescence, il sera le porteur d’une forme d’espoir, un espoir qui risque de se répandre et de semer le trouble dans l’organisation en place.

La bande qui se constitue autour de Jonas va naviguer dans ce monde où la différence n’est toujours pas accepté, où le transhumanisme se répand rendant les habitants de plus en plus distants par rapport à leur propre vie. De nouvelles drogues se sont répandues et la violence est désormais omniprésente.

Nous suivrons avec attention le parcours de ces disciples, les 12, qui sont finalement 13, comme un écho, dans ce monde totalement déshumanisé. Un roman que j’ai trouvé profondément humain et surtout bourré d’espoir !

Ce récit est entraînant et vous surprendra probablement par sa fin que j’avoue ne pas avoir senti venir. Une bonne idée une nouvelle fois de Rivière Blanche !

Rivière Blanche (Avril 2019) – 196 pages – 18€ – 9781612278537
Couverture : Phil Cohen

Nous savons aujourd’hui qu’une intelligence artificielle peut gagner au poker, nous savons qu’un moteur de recherche devance nos désir, nous gardons dans nos portefeuilles les cartes de fidélités des grandes surfaces, nous savons que des puces sous-cutanées sont introduites, de leur plein gré, dans les paumes des employés. Nous le savons et nous l’avons accepté.
Le roman qui suit n’est donc pas une anticipation.
C’est déjà de l’histoire ancienne. Simplement, c’est une histoire qui se déroule demain.
Demain est déjà une histoire ancienne. Dieu est mort ? Voici Dieu point zéro.

Dieu point zéro de Christophe Kauffman, 9.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *