Eifelheim de Michael Flynn

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 0.0/10 (0 votes pris en compte)

1348, juste avant que la peste noire ne ravage l’Europe. Un astronef s’écrase près d’Oberhochwald, dans la Forêt Noire. Le père Dietrich, curé du village, a étudié les sciences et la philosophie, à Paris avant de se réfugier dans cet endroit perdu. Rien ne l’a préparé à devenir l’intermédiaire entre l’humanité et une espèce intelligente étrangère, des sauterelles humanoïdes, qu’il approche à travers sa culture médiévale. Et le lecteur découvre peu à peu ce qui nous rapproche et ce qui nous sépare de ces formes anciennes de pensée et de celles des étrangers. On pense à Umberto Eco. Vidée de ses habitants par la peste, Oberhochwald n’a jamais été reconstruite mais a reçu le surnom de Teufelheim (ville du diable), devenu au fil des siècles Eifelheim. Un grand roman, inattendu, original, en deuxième position pour le prix Hugo 2007

Le Livre de Poche (Mars 2012) – Science-Fiction – 8.60€ – 9782253134992

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *