El Borak l’éternel de Robert Erwin Howard

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 0.0/10 (0 votes pris en compte)

Yar Ali se tourna vers moi; son visage farouche arborait un large sourire.
_ C’est El Borak! me dit-il.

El Borak est une légende vivante dans les empires coloniaux des différentes puissances européennes. Parcourant sans fin l’Afghanistan, l’Inde ou l’Afrique Sub-saharienne, il s’est forgé en quelques années une réputation d’aventurier invincible, une sorte de héros surnaturel qui vient toujours à bout des difficultés. Seul, avec des amis ou à la tête d’une armée, il s’est aventuré partout, a défié les autorités, les clans les plus dangereux ou les sauvages les plus terrifiants, toujours il est revenu vainqueur. Son nom suffit à faire frémir le plus valeureux des explorateurs, les ennemis s’entassent autour de lui, ses anciens compagnons reviennent riches et célèbres de leurs pérégrinations. Il est El Borak, un mystérieux américain, à l’air jeune, d’une corpulence moyenne, dont on ne sait avec certitude qu’une chose, son nom : Frank Gordon. Tout et rien en somme.
Ici, il passe de l’afghanistan, au kurdistan, sans oublier le congo belge, les îles d’Océanie ou le sahara. Des histoires courtes, quasiment des esquisses à peines élaborées, des novellas exaltantes, ou de petites aventures, tous les formats sont là, tous les exotismes aussi. Une seule certitude, il s’en sort toujours vainqueur, mais à quel prix!!

El Borak est une légende vivante dans les empires coloniaux des différentes puissances européennes. Parcourant sans fin l’Afghanistan, l’Inde ou l’Afrique Sub-saharienne, il s’est forgé en quelques années une réputation d’aventurier invincible, une sorte de héros surnaturel qui vient toujours à bout des difficultés. Seul, avec des amis ou à la tête d’une armée, il s’est aventuré partout, a défié les autorités, les clans les plus dangereux ou les sauvages les plus terrifiants, toujours il est revenu vainqueur. Son nom suffit à faire frémir le plus valeureux des explorateurs, les ennemis s’entassent autour de lui, ses anciens compagnons reviennent riches et célèbres de leurs pérégrinations. Il est El Borak, un mystérieux américain, à l’air jeune, d’une corpulence moyenne, dont on ne sait avec certitude qu’une chose, son nom : Frank Gordon. Tout et rien en somme.
Ici, il passe de l’afghanistan, au kurdistan, sans oublier le congo belge, les îles d’Océanie ou le sahara. Des histoires courtes, quasiment des esquisses à peines élaborées, des novellas exaltantes, ou de petites aventures, tous les formats sont là, tous les exotismes aussi. Une seule certitude, il s’en sort toujours vainqueur, mais à quel prix!!

El Borak est assurément une des plus fortes créations du grand Howard. D’une histoire à l’autre, il est tour à tour l’Invincible, le Redoutable ou le Magnifique. Et l’Eternel aussi, avec les onze nouvelles qui composent ce volume et qui sont publiées pour la première fois en livre de poche. Quelque chose d’envoûtant.

Note de l’éditeur Dans ce volume sont reproduites les dernières nouvelles de Howard mettant en scène El Borak. Elles sont pour la plupart inachevées, ainsi qu’on pourra s’en apercevoir. Toutefois, comme le disait François Truchaud en 1984 “Par delà la frustration ( première et apparente) de la fin ouverte de ces récits, le lecteur trouvera rapidement son compte.” Car l’imagination de Howard, elle, fera le reste.
Fleuve Noir (1992)223 pages ISBN : 2-265-04594-2
Traduction : François Truchaud
Couverture : Gilles Francescano

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *