Ephémère de Lauren DeStefano

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 6.0/10 (1 vote pris en compte)


Le Dernier Jardin – Tome 1

Allan : Rhine vient de se faire enlever et va être selectionnée parmi plusieurs jeunes filles pour être l’une des femmes de Linden, un jeune homme riche. Les autres femmes, non choisies, se feront éliminées.

Pourtant, son frère jumeau avait prévenu Rhine de se méfier. Depuis que les manipulations génétiques ont eu pour conséquences la mort précoces des garçons (25 ans) et des filles (20 ans), de nombreux enlèvements ont lieu sans que personne ne prennent les décisions permettant de régler ce problème.

La relation entre Rhine et ses co-épouses et son mari vont se dérouler à huis-clos dans un manoir offrant tout le confort possible à Rhine.

…le monde comprenait autrefois cinq continents et de nombreux pays, mais qu’une troisième guerre mondiale a tout dévasté hormis l’Amérique du Nord, continent le lus avancé du point de vue technologique. Les dégâts furent si catastrophiques qu’il ne reste du monde qu’un immense océan parsemé d’îlots inhabitables, si petits qu’on les voit à peine depuis l’espace.

Ce premier volume du cycle nous met face à un monde dans lequel la morale n’a plus qu’une valeur toute relative : nécessité faisant loi, tous les moyens sont bons pour pouvoir faire perdurer l’humanité et trouver des solutions au mal qui la ronge.

Cela rend les relations entre les personnages beaucoup plus complexes, dans un monde qui a perdu tous ses repères. La crise génétique est bien entendu au centre des débats, puisque l’homme dans sa volonté de faire toujours mieux a condamné les générations futures et chaque parent tente de rattraper ce qu’il est possible…

On ne parlera même pas des autres continents qui ont purement et simplement disparu, victime d’une guerre définitive, de la nature qui est ravagée…

C’est dans ce monde terne que vit Rhine, jeune fille de 16 ans, enlevée pour devenir une des femmes d’un jeune homme plutôt rêveur. On voit bien qu’il semble lui même plutôt victime des évènements et de la société : c’est la raison pour laquelle il sera difficile à Rhine d’ignorer les sentiments qui commencent à surgir. Elle sait que pour pouvoir fuir, il lui faudra acquérir la confiance de son mari et pourquoi pas de ses 2 consoeurs ?

Pourtant, malgré une intrigue plutôt bien ficelée et un travail sur les personnalités remarquables,  certains passages m’ont semblé longs, et j’avoue que j’aurai aimé un peu plus de peps dans l’ensemble.

Rappelons néanmoins que ce titre est le premier volume d’une série et qu’il était plus que nécessaire de préciser la situation du monde dans lequel vivent les jeunes gens.

Voici un petit trailer :

Mina : Il faut le dire, l’écriture de Lauren DeStefano possède de nombreuses subtilités quant à la description des sentiments des personnages. Vous ne trouverez aucun manichéisme dans ce titre, chacun est décrypté jusqu’au plus profond de son être et les motivations sont mises en avant. Bien sûr, la plus complète est l’héroïne Rhine qui passe par beaucoup de contradiction et on sent toute la richesse du personnage. J’ai aimé également l’ambiance austère de ce titre, on sent un fond malsain dans cette atmosphère malgré des lieux aseptisés et ‘clean’ en apparence. Les lieux mais aussi le fonctionnement de la société ; un point qui met relativement mal à l’aise. Je vous en dirai plus ensuite.Dernier point, j’ai aimé la poésie de l’auteur (ou du traducteur…) dans certaines descriptions. Toujours de la subtilité, en voici un exemple :

 J’ouvre la bouche, je ne sais pas, m’excuser de nouveau, peut-être. Mais il prend mon visage dans ses mains et appuie son front contre le mien. Il est si près que je sens la chaleur de son souffle court, et je ne souhaite qu’une chose, être aspirée en lui la prochaine fois qu’il inspirera.

Rhine, l’héroïne donc, est une jeune femme de seize ans. Dans ce futur dystopique, elle est enlevée et mariée de force au gouverneur Linden, comme deux autres adolescentes, vous comprendrez bientôt pourquoi. Elle est intelligente, maligne, avide de liberté mais sais se donner les moyens de l’atteindre, même s’il faut rester ‘en cage’ pendant un certain temps. C’est malgré elle qu’elle va s’attacher aux personnages qui l’entourent mais elle garde toujours du recul vis à vis de ses relations et ne s’engage jamais trop. Elle a vraiment beaucoup de bonté en elle malgré tout et je dirais qu’elle sait porter un regard juste sur chaque personne. Linden est moins approfondi et c’est bien dommage ; mais il est rattrappé par Gabriel, un jeune serviteur auquel Rhine va beaucoup s’attacher… et qui est attachant ^^ Les deux autres épouses sont elles aussi passionnantes chacune à sa façon, elles ont des personnalités bine différentes et leur philosophie sur cette ‘vie’ sont intéressantes.

Bon, allez, je vous explique : il faut savoir qu’à l’époque où vit Rhine, les jeunes femmes ne dépassent pas l’âge de vingt et les jeunes hommes, celui de vingt-cinq. C’est pourquoi, ils sont mariés extrêmement jeunes et les hommes sont souvent polygames pour assurer une descendance. Comment en sont-ils arrivés là ? C’est bien sûr une grande partie de l’intrigue de cette série mais on sait qu’il y a plusieurs années, des sélections génétiques ont été faite et des jeunes gens parfaits sont nés… des jeunes gens parfaits qui ne vivent pas très vieux. Après l’enlèvement de Rhine en compagnie de Jenna et Cecilie, le roman donne un huis-clos déroutant, l’ambiance est malsaine, faite de non-dits. Un roman très difficile à lâcher même si l’action n’est pas omniprésente.Seul point négatid, la fin qui m’a beaucoup frustrée car je reste avec de nombreuses questions et le tome deux sera difficile à attendre.

Pour conclure, “Ephémère” est un coup de coeur ; malgré la fin qui n’en est pas une, je suis tombée sous le charme de l’ambiance et surtout de Rhine. L’écriture de Lauren DeStefano a aussi joué dans ce coup de coeur, même si je suis consciente que ceci est une traduction. Je ne peux que vous conseiller ce bijou dévoré en une journée (^-^)

Castelmore (19 août 2011) – 346 pages – 12.90€ – 9782362310256

Traduction : Tristan Lathière

Que faire de sa vie quand on connaît la date exacte de sa mort ?

Les scientifiques ont créé des enfants génétiquement parfaits, immunisés contre toutes les maladies… jusqu’au jour où le verdict accablant est tombé. Ces jeunes gens ont une espérance de vie incroyablement courte : 25 ans pour les hommes, 20 ans pour les femmes, sans exception. Dans ce monde désolé, des jeunes filles sont kidnappées et contraintes à des mariages polygames pour la survie de l’espèce.

Rhine, âgée de seize ans, est enlevée de force à son frère. Elle se réveille enfermée dans une prison dorée, un manoir où des serviteurs veillent à ses moindres désirs. Malgré l’amour sincère de son mari et la confiance qui s’instaure petit à petit avec ses sœurs épouses, Rhine n’a qu’une idée en tête : s’enfuir de cet endroit.

Ephémère de Lauren DeStefano, 6.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *