Eric de Terry Pratchett

Les Annales du Disque Monde 9

Le mage Rincevent, le pire magicien qu’ai connu le Disque-monde, se retrouve catapulté de la dimension des basses fosses, où il végétait depuis ses dernières aventures, pour se retrouver au milieu d’un pentacle d’invocation.

Celui qui l’a attiré est un jeune démonologue surdoué d’Ankh-Morpork du nom d’Eric Thursley. Croyant avoir à faire avec un démon des enfers, il lui réclame trois vŒux comme le veut la coutume : un trésor bien garni, la plus belle femme du monde et vie éternelle. Rincevent à beau lui expliquer qu’il n’est pas un démon et qu’il ne peut pas répondre à tous ses désirs, Eric insiste et ne veut pas le laisser sortir de la pièce.

Tout ne se fait pas d’un claquement de doigts, et c’est pourtant en réalisant ce geste que Rincevent, Eric et le bagage (un coffre en bois soutenu par des centaines de petites jambes) se retrouve plongés dans la jungle de Klatsch au milieu des Tézumas, les habitants, et de coffres remplis de bijoux. Rincevent serait–il en mesure d’exhausser les souhaits d’Eric ?

GIL :
Quel plaisir de retrouver Rincevent accompagné ou plutôt suivi, voire poursuivi, par le bagage dans cette courte histoire de Terry Prachett (environ moitié moins de pages que les autres tomes des annales). Les trois compères vont visiter 3 lieux et temps du Disque-monde au gré des claquements de doigts du sorcier, plus un autre lieu, imprégné de préoccupations de notre réalité. C’est toujours aussi drôle, en plus c’est court … pour ceux qui veulent s’initier au style de Terry Prachett c’est idéal. Je vous conseille l’édition sortie chez l’Atalante car on retrouve de nombreux dessins de Kirby à l’intérieur qui sont un régal d’humour.
Vous voulez découvrir les annales du Disque-monde et l’écriture de Terry Prachett, commencez par Eric et 2 heures de bonheur.

ETIENNE :
si je partage l’opinion de gil sur le plaisir à retrouver le bagage et Rincevent, j’avoue avoir été très décu par ce tome. Il est plein d’idées qui auraient mérité un tome dédié (les 3 lieux visités notamment, auraient largement pu etre mieux développés, le thème du démonologue également) mais est trop long pour une nouvelle. A mon avis il passe trop du coq à l’âne et ce que j’appréciais comme délires chez Pratchett me semble trop brouillon dans ce tome, trop décousu.

Pocket n°5761 (Février 2001)0 pages 5.50 € ISBN : 2-266-111132-
Traduction : Patrick Couton
Titre Original : Eric (1990)

Couverture : de Josh Kirby
l’Atalante 1997

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *