Excession de Iain Banks

Cycle de la Culture 4

Tout commence à bord du Vaisseau Système Général (VSG) Service Couchette dans lequel sont stockés des personnes qui ont choisi d’être endormi pendant une durée qu’ils ont déterminée. Amorphia, l’avatar du vaisseau vient avertir Dajeil Gelian, seule femme à rester éveillée sur le vaisseau, que de grands changements vont survenir et qu’il serait préférable, pour elle comme pour le reste des “stockés” et des animaux présents, qu’ils soient débarqués aussitôt que cela sera possible. Dans le même temps apparaît une Excession près de l’étoile Esperi sous la forme d’un artefact sphérique de 53 kilomètres de diamètre : elle est composée d’antimatière ce qui rend l’évaluation de son poids impossible. Une excession est un phénomère dépassant l’entendement de la Culture ainsi que les lois de la physique. La culture, réunion de plusieurs espèces intelligentes humaines et non humaines dans une volonté de paix, s’inquiète tant cette excession semble attirer de nombreuses convoitises dans les diverses populations. Pour réussir à obtenir des informations, la Culture va faire appel à Genar Hofoen, ambassadeur de la Culture auprès de l’Affront. Sa mission sera de reprendre l’ame de la seule femme qui serait en mesure de donner des explications sur la présence et surtout sur la volonté de cette excession. Car si la Culture n’a aucune idée des intentions de cet artefact, elle est consciente de la puissance destructrice dont elle pourrait faire preuve. La plus grande crainte concerne justement les affronteurs, espèce au mŒurs barbares et à la culture expansionniste très marquée qui semble s’intéresser de très près à l’Excession qui pourrait leur fournir l’arme nécessaire pour écraser la Culture. Suspectant une conspiration de la part de plusieurs mentaux, des VSG vont créer un groupe de façon à en établir les preuves et pourquoi pas le démanteler…

Ce livre est le cinquième volet du cycle de la culture (les trois autres sont : Une forme de guerre, l’Homme des jeux et l’Usage des armes) ce qui explique très certainement la difficulté à se plonger dans le livre. Pourtant, une fois la mise en place des personnages – et vaisseaux – , nous sommes plongés droit dans une guerre d’un nouveau genre. Nous assistons à nombre de manŒuvres, de machinations et de complots pour la possession ou même simplement la compréhension de cette excession. Nous finissons quand meme par nous y perdre à la fin entre les comploteurs, les traitres, les contre-comploteurs d’autant que les noms des vaisseaux ne sont pas simple à se souvenir (Pas sérieux s’abstenir, Paix égale abondance, brise ma lame…) ce qui rend la remise en mémoire plus longue; ce qui ne remet nullement en cause la qualité de ce livre, d’une lecture agréable moyennant un minimum de concentration !

Le Livre de Poche (2002)633 pages ISBN : 2-253-07241-9 (0)
0000

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *