Extinction Game de Gary Gibson

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 8.0/10 (1 vote pris en compte)

extinctiongameJerry Beche est seul sur son monde, enfin si l’on excepte son échange avec sa femme, après qu’une catastrophe ait eu lieu. C’est donc avec surprise qu’il découvre des traces de pas puis des hommes. La situation lui échappe totalement que ceux-ci le connaissent et tentent de l’enlever : il se persuade que ce sont des représentants des autorités ayant précipité la fin du monde et tente de s’échapper… En vain.

Emmené dans un hôpital, il comprendra qu’il a changé de monde et qu’il fait désormais partis des “Eclaireurs” qui passent de monde en monde pour comprendre les différentes apocalypses.

Ce roman va osciller durant toute la narration sur les genres du Post-apocalyptique et du thriller. Dans ce premier opus (une suite est prévue), nous avons dans un premier temps un roman dont l’histoire semblera relativement commune pour un post apo : un survivant, voire un groupe de survivants, dans chacun des mondes parallèles qui peuvent exister n’a rien de bien nouveau et même la façon dont Gary Gibson le mène ne rend pas le sujet plus novateur que ce qu’il est.

Jerry Beche vient donc remplacer son double (même s’il ne le sait pas tout de suite, en tant que lecteur nous le comprenons très vite) et intègre un groupe d’éclaireurs qui vont voyager de monde en monde pour récupérer… et c’est là toute la question : que cherchent-ils réellement à récupérer et pour quelles raisons ?

Si la première partie est vraiment très classiques et avec peu de surprises, la suite, et notamment toute la question autour de l’Autorité, qui est l’instigatrice de ces voyages, est bien plus intéressante. Cette recherche des raisons et de ce qui se cache derrière les voyages est bien à mon sens le coeur du roman.

A voir si cet axe est bien repris dans le second tome, il est à noter que ce roman, simple et agréable à lire, permettra à un public non familier du post-apo de mettre un premier pied dans le genre.

L’Atalante (Juin 2016) – 381 pages – 21.00€ – 9782841727650
Traduction
: Patrick Couton
Titre Original : Extinction Game (2014)
Couverture : Leraf

Dans un univers de mondes parallèles à l’infini, la vie est une denrée fragile et l’humanité plus encore. Toutes les apocalypses sont possibles. Entre l’hiver volcanique, l’astéroïde dévastateur et l’épidémie ultime, qu’elle soit d’origine naturelle ou délibérément provoquée, le choix est sans limites.

Telle que racontée par lui-même, ce livre est l’aventure de Jerry Beche, le dernier homme d’une Terre ravagée où il sombrait dans la folie. Il est désormais un éclaireur des mondes éteints. Avec ses compagnons, tous survivants d’autres Terres agonisantes, il explore les ruines des civilisations disparues pour le compte d’une mystérieuse « Autorité » qui les tient sous son joug.

Par quels moyens ? Dans quel but ? Les éclaireurs l’ignorent. Mais ils cachent eux aussi à Jerry des vérités insupportables. Et des accidents inexplicables ne viennent-ils pas gangrener leurs missions ? Le voile devra se lever s’il faut continuer de vivre.

Extinction Game de Gary Gibson, 8.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *