Fantôme de Canterville (Le) de Oscar Wilde

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 5.5/10 (2 votes pris en compte)

Lorsque Mr Hiram B. Otis, le ministre américain, acheta le domaine de Canterville Chase, tout le monde lui dit qu’il faisait une folie car il n’y avait pas le moindre doute que le manoir fût hanté

Recueil de 5 contes :
Le Fantôme de Canterville (Traduction Jules Castier) : Lord Canterville a bien prévenu le ministre américain Hiram B. Otis que le domaine des Cantervilles qu’il venait d’acheter était habité par un fantôme familial. Mais les américains ne croient que très peu à ces phénomènes, et la survenu du fantôme ne changera pas leur opinion sur le sujet… Ils vont même s’en prendre eux-même au vénérable fantôme…
Le Prince Heureux (Traduction d’Albert Savine)  : Le Prince Heureux, statue siégeant en ville, symbolise la joie de vivre, mais ce Prince Heureux l’est beaucoup moins depuis qu’il voit la vie telle qu’elle est pour le petit peuple.
Le Géant Egoiste (Traduction d’Albert Savine) : Un géant possède un très beau jardin mais qu’il décide d’interdire aux enfants, entraînant un hiver permanent sur son magnifique terrain.
L’Ami dévoué (Traduction d’Albert Savine) : Quand les animaux se racontent un conte “humain” où il est question d’amitié, la morale n’est pas loin
Le Rossignol et la Rose (Traduction d’Albert Savine) : un étudiant doit trouver une rose rouge pour pouvoir danser avec l’élue de son coeur, fleur qu’il n’a pas mais il sera aidé par un rossignol.

Avis d’Etienne : Indéniablement de la littérature jeunesse, ce petit recueil. Mais c’est un tel classique et tellement bien raconté qu’on se prend à tout âge à cette histoire de fantôme confronté au monde moderne.
Les autres contes sont moins intéressants, à la morale plus convenue, mais raviront certainement des primaires/début de collège.

Avis d’Allan : Il est indéniable comme l’indique Etienne, que ce petit livre de conte est destiné à un public jeune. Il fait partie de ces classiques qu’il est néanmoins intéressant de découvrir, indépendamment de l’âge, d’autant plus que la façon de narrer l’histoire est tout bonnement entraînante. La morale est bien sûr évidente, et prête légèrement à sourire lorsque nous la lisons adulte mais chaque nouvelle est rafraîchissante.

J’ai trouvé aussi un aspect humoristique et spécialement sur le Fantôme de Canterville.

Bref un bon moyen de découvrir un auteur classique à un prix parfaitement abordable.

librio (2006)94 pages – 2.00 € – 9782290334027 
Traduction : Jules Castier et Albert Savine
Couverture : Antoine Poulain

Jamais, au cours des trois siècles de sa longue et brillante carrière, le fantôme de Canterville n’a été à ce point ridiculisé ! Mais pour qui se prennent-ils, ces Américains qui s’apprêtent à acheter le manoir de Canterville ? Le bombarder de boulettes de papier à l’aide d’une sarbacane ! Lui lancer des oreillers à la tête ! Rien ne les effraie, ni les squelettes, ni les bruits de chaînes, ni les éclats de rire sataniques… De quoi devenir fou, quand on tient, comme tout fantôme qui se respecte, à sa réputation ! 

Fantôme de Canterville (Le) de Oscar Wilde, 5.5 out of 10 based on 2 ratings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *