Fascination de Stephenie Meyer

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 0.0/10 (0 votes pris en compte)

« Je me suis rarement demandé comment j’allais mourir, mais mourir à la place d’un être cher me semble une fin enviable. Je n’ai jamais beaucoup refléchi à la manière dont je mourrais; même si, ces deniers mois, j’aurais eu toutes les raisons de le faire mais je n’aurais pas imaginé que ça se passerait ainsi. Haletante, je fixais les yeux noirs du prédateur,à l’autre bout de la piéce.Il me rendit mon regard avec fiabilité. C’était surement une bonne facon d’en terminer. A la place d’un autre d’un que j’aimais.Noble pourrait-on dire. Ca devrait compter en ma faveur. Quand la vie vous a fait don d’un rêve qui a dépasser toutes vos ésperances, il serait déraisonnable de pleurer sur sa fin. Ce fut avec un sourire aimable et tranquille que le chasseur s’approcha pour me tuer. »

L’avis de Marianne

Suite au visionnage du film, sur lequel je ne vais pas m’attarder, l’envie met venue de découvrir les livres. Sûr ce, dès que l’occasion m’est venue, je me suis acheté le premier tome.

Et ainsi commença ma lecture … Adorant les vampires, ce roman m’a tout de suite plus. L’un des reproches que je peux faire sur l’histoire, c’est tout simplement le manque d’action. Je m’attendais à lire beaucoup plus de scènes dynamiques. Évidemment, ce livre est fait pour être lue par de jeunes adolescentes étant à la recherche de l’Amour. ^^ D’où le présence des discutions entre jeunes lycéens, des histoires d’amour comme celle qui lie Edward (le vampire) et Bella.
Fascination de Stephenie Meyer est tout simplement une belle histoire d’amour entre un vampire et une humaine. Sa lecture est aussi d’une simplicité. Et oui, difficile d’arrêter la lecture.
Alors bonne lecture !

L’avis de Marie L

Qui le voudrait ne pourrait en effet pas échapper à la saga Fascination de l’américaine Stephenie Meyer… Destinée à la jeunesse, mais séduisant aussi bien les ados que les quadras, la série se décline en quatre tomes : le premier, Fascination (ou Twilight en anglais, « le crépuscule ») ; le deuxième, Tentation (ou New Moon, « la nouvelle lune ») ; le troisième Hésitation (ou Eclipse, « l’éclipse ») ; enfin, le quatrième, Révélation (ou Breaking dawn, « le lever du jour »). Chaque titre correspond à une étape de la vie de la narratrice, Isabella Swan, surnommée Bella, adolescente ordinaire de 17 ans. Pour être plus juste, ces quatre volumes narrent les amours de Bella, la fin de son adolescence…

La jeune fille a quitté le chaud et ensoleillé fief maternel – la ville de Phoenix – pour rejoindre son père à Forks, bourgade de 3 000 habitants, pluvieuse et grisâtre. Ce brutal changement climatique ne sera pas le seul bouleversement… Bella va devoir trouver ses marques. Elle va renouer avec son ami d’enfance, l’Indien Quileute Jacob Black et va rencontrer le bel et froid (le bel effroi !) Edward Cullen, un être de pure fascination…une énigme attractive…incarnation de la tentation…

Une banale histoire d’amours adolescentes, d’enfant de parents divorcés, de lycéens ? Que nenni ! Rien d’ordinaire mais de l’extraordinaire (au sens le plus littéral) ! Car Edward Cullen n’est pas comme les autres garçons, c’est un vampire ! Un vampire de la pure tradition littéraire, un concentré de sensualité, de romantisme et de…fascination ! Ajoutez à cela la tourmente, la morosité, voire l’obscurité, et le dandysme et vous obtenez…un fantasme ! Comment ne pas tomber amoureuse d’un garçon non seulement beau et intelligent, mais aussi raffiné, délicat et tourmenté, qui se plaît dans la nature et dans la contemplation, un être ténébreux, obscur mais terriblement attirant, tentant ?

Ainsi, Bella et Edward sont les deux protagonistes d’une tragédie, d’un amour impossible parce qu’il défie la Nature et réconcilierait la vie et la mort…

« Du romantisme dans un monde de brutes »
Si leurs aventures, bien écrites, séduisent tant, c’est qu’elles transportent le lecteur dans un monde magique où l’héroïsme, la loyauté, la fidélité, l’amitié et surtout l’amour ont encore un sens. En outre, leur histoire est complètement empreinte de romantisme : la Nature, éternel reflet de l’âme, y joue un rôle crucial. C’est elle (la forêt, la clairière en l’occurrence) qui permet à leur amour de s’épanouir, qui les protège.

« Toutes mordues d’Edward ! »
Enfin, l’identification aux héros (ou plutôt à l’héroïne) est fondamental dans le succès de l’Œuvre. Au début du premier tome, Bella se décrit comme une fille ordinaire, quelconque : « pas la mascotte du lycée », « mince mais pas musclée », « des cuisses molles », « une peau claire » et surtout « très maladroite »… Dès lors, chaque lectrice (peu importe l’âge) peut s’identifier à elle.

Par ailleurs, Edward, lui, incarne la perfection, la beauté suprême. On nage en plein fantasme ! Edward est l’idéal de Bella. C’est pratique car chaque lectrice, déjà identifiée à Bella, s’imagine, se crée son propre Edward ! Succès garanti…

Bella et Edward rejoignent ainsi la Cour des couples célèbres au destin funeste: Roméo et Juliette, Tristan et Yseult, et Catherine et Heathcliff (dont les amours tumultueuses voilent celles d’Edward et Bella)…

En bref :
Si vous aimez les grandes fresques romanesques, romantiques, baroques et tragiques, vampirisez-vous !
Même si tous les tomes ne se valent pas (le 3 est un peu longuet), les aventures de Bella et de son Edward se dévorent rapidement, on ne voit pas le temps passer…

Bella, dix-sept ans, décide de quitter l’Arizona ensoleillé où elle vivait avec sa mère, pour s’installer chez son père.
Elle croit renoncer à tout ce qu’elle aime, certaine qu’elle ne s’habituera jamais ni à la pluie, ni à la petite ville de Forks, où l’anonymat est interdit. Mais elle rencontre Edwards, lycéen de son âge, d’une beauté inquiétante. Quels mystères et quels dangers cache cet être insaisissable, aux humeurs si changeantes ? A la fois attirant et hors d’atteinte, Edward Cullen n’est pas humain. Il est plus que ça.
Bella en est certaine.

Le Livre de Poche (Janvier 2011) – Jeunes Adultes – 8.90 € – 571 pages – 9782013212113

Couverture : Roger Hagadone

Traduction : Luc Rigoureau

Bella, seize ans, décide de quitter l’Arizona ensoleillé où elle vivait avec se mère, délurée et amoureuse, pour s’installer chez son père, affectueux mais solitaire. Elle croit renoncer à tout ce qu’elle aime, certaine qu’elle ne s’habituera jamais ni à la pluie ni à Forks où l’anonymat est interdit. Mais elle rencontre Edward, lycéen de son âge, d’une beauté inquiétante. Quels mystères et quels dangers cache cet être insaisissable, aux humeurs si changeantes ? A la fois attirant et hors d’atteinte, au regard tantôt noir et terrifiant comme l’Enfer, tantôt doré et chaud comme le miel, Edward Cullen n’est pas humain. Il est plus que ça. Bella en est certaine.
Hachette Jeunesse (2 Novembre 2005)524 pages 18.00 € ISBN : 2-012-01067-9
Traduction : Luc Rigoureau
Titre Original : Twilight (2005)

Couverture : Gail Doobinin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *