Feu et Sang (partie 1) de George R. R. Martin

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 7.0/10 (1 vote pris en compte)

Feu et Sang – Partie 1

Il est probable que la parution de cette préquelle à Game of Throne risque de faire jaser dans la mesure où l’intrigue principale n’est pas encore terminé et que nous allons devoir découvrir la fin de la saga d’abord au travers de la série avant de la lire…

Donc précisons tout de suite qu’il s’agit ici de textes qui ont été écrits au fur et à mesure et que l’auteur a donc largement débordé de l’histoire qu’il envisageait avant (plus d’information sur l’excellent wiki de la Garde de Nuit).

Dans Feu et Sang qui sera publié en 2 parties en France comme cela est souvent le cas (la deuxième partie étant prévue pour mai 2019), nous découvrons la construction finalement de cet univers que nous avons découvert dans Game of Thrones. Car si dans l’intrigue principale, les 7 Royaumes sont unis, même si nous pouvons discuter sur le côté unis, nous savons que cela n’a pas toujours été le cas et que cette union est le résultat de la guerre menée par Aegon de la maison Targaryen.

Et c’est bien toute cette histoire qui va nous être conté dans ce livre imposant (et soigné). Si le fond de l’histoire est intéressant et que nous allons pouvoir découvrir que cette propension des Targaryens à avoir des descendants qui restent au sein de la famille (puisque Aegon est mariée à ses deux sœurs et aura des enfants de ces unions), que nous allons voir de quelle façon le fameux Trône de Fer a été forgé mais aussi tout le poids des dragons, la forme m’a laissé largement sur ma faim. Le récit est décrit sur un mode manuel d’histoires, avec beaucoup de noms, beaucoup de dates, des faits, encore des faits et peu de dialogues qui rendent la lecture très difficile.

Dire que ce roman est inutile serait bien entendu faux, tant il permet de mieux appréhender toutes ces tensions que nous percevons par la suite et nous apprenons aussi notamment que certaines familles sont “nouvelles”, mais par contre, à ne pas lire d’une traite au risque dans le cas contraire de ne plus être en mesure de digérer une seule histoire Targaryienne !

Une précision : si j’en crois le wiki de la Garde de Nuit , les illustrations qui étaient présentes dans la version anglo-saxonne ne seront intégrées que dans une version “Intégrale”. Je pousserai le même “coup de gueule” qu’à l’époque de la parution de Dôme de Stephen King chez Albin Michel : le coût du titre en français est largement supérieur au prix en VO. Si vous regardez, on a un Fire and Blood à 21,52€ et qui correspond à la partie 1 et 2 de la version française, déjà disponible et intégrant les illustrations… Le premier volume français est à près de 22€ et nous pouvons imaginer que le deuxième sera dans les mêmes eaux et ce avec un livre incomplet puisque sans illustrations. Je comprends que la traduction entraîne plus de caractère s mais, à nouveau, ce n’est pas en doublant le prix en français que nous inciterons les personnes à lire. Le plus grand risque pour les éditeurs (et c’est ici Pygmalion mais c’est vrai pour les autres) est que les personnes dénigrent les versions françaises pour les lire directement en VO….

Pygmalion (Novembre 2018) – 424 pages – 21.90€ – 9782756427874
Traduction : Patrick Marcel
Titre Original :Fire and Blood (2018)

«Au septième jour, une nuée de corbeaux jaillit des tours de Peyredragon pour propager la parole de lord Aegon aux Sept Couronnes de Westeros. Ils volaient vers les sept rois, vers la Citadelle de Villevieille, vers les seigneurs tant petits que grands. Tous apportaient le même message : à compter de ce jour, il n’y aurait plus à Westeros qu’un roi unique. Ceux qui ploieraient le genou devant Aegon de la maison Targaryen conserveraient terres et titres. Ceux qui prendraient les armes contre lui seraient jetés à bas, humiliés et anéantis.»

Trois cents ans avant les événements du Trône de Fer, Feu et sangraconte l’unification des sept royaumes.

Feu et Sang (partie 1) de George R. R. Martin, 7.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *