Fils de l’Air (Les) de Johan Heliot

Lors de la Révolution Française, les Bourbons ont réussi à fuir une France mettant un point d’honneur à trouver une solution finale à la Monarchie Absolue de droit divin.
Pour cette fuite, ils ont utilisé le ballon dont la technologie est mieux maîtrisée.
La famille complète, Louis, Louis Junior, Marie-Antoinette et Charlotte, aidés par le Révolutionnaire Marquis de La Fayette, tentera de rejoindre la jeune Amérique.

Le point de départ de cette nouvelle Uchronie – pour ceux qui ne connaitraient pas, je rappelle que l’Uchronie est un courant des littératures de l’imaginaire qui prend comme origine un point du passé et étudie le devenir si les choses avaient été différentes – sera donc la survie des Bourbons d’une part mais aussi le développement des moyens de transports « aérien ».
Si le sujet peut paraître anodin dans un premier temps, puisqu’il est question ici uniquement de faire un exercice de style sur un fait historique. La pillule pourra paraître dure à avaler pour certains car en plus d’accepter le fait que le Roi de France est réussi à survivre, il faudra aussi accepter le fait qu’il renonce à toute forme de pouvoir, au moins dans un premier temps , néanmoins, on voit toute la contradiction entre la volonté fut un temps de tuer toute forme de royauté alors que peu d’années ensuite, la situation est revenue à l’identique si ce n’est que nous parlons d’Empereur et plus de Roi.
Toute cette ironie ne manquera pas de faire sourire, un Roi tentant de déstabiliser un Empereur, et il est certain que pour les plus jeunes lecteurs, à qui cette collection est destinée, ne manqueront pas d’aller vérifier un certain nombre de point pour tenter de les faire correspondre à ce qui est présent dans le livre : passion de Louis XVI pour l’aerospatiale, Aide des français aux Etats-Unis,…

“- Le ballon ! Le Bourbon et l’Autrichienne sont dans le ballon !
– Attrapons-les avant qu’ils ne s’envolent !

Il ne faut pas qu’ils nous échappent !
Suspendu entre ciel et terre, on se sent si léger, libre de toute entrave, qu’on se croirait devenu un ange, songeait Charlotte, le regard perdu dans le bleu azur.
– Ne soyez pas triste, se méprit le roi. Nous sommes en vie.
– Nous vivrons, répéta Marie-Antoinette, dans un sourire attendrissant.
Charlotte aimait cette nouvelle complicité.
Dire qu’il avait fallu que la France se soulève pour en arriver là !”
1791, le destin de la France a basculé. Louis XVI s’est réfugié aux Etats-Unis, où avec l’inventeur du ballon dirigeable, il fonde sa compagnie de transport aérien. Très vite, les ballons se multiplient dans le ciel de l’Amérique ; et donnent des envies de conquête… Les hommes ont soif de pouvoir ; les Fils de l’air mettent le monde à leur portée.

Flammarion Ukronie (Mai 2009)302 pages 15.00 € ISBN : 9782081212374 Couverture : Benjamin Carre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *