Fin de Ronde de Stephen King

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 9.0/10 (1 vote pris en compte)

Lorsque Rob et Jason sont appelés en 2009 au City Center sur Marlborough Street alors qu’ils sont en patrouille, il ne s’attendait pas à un tel carnage… Et dire qu’ils ont croisé la voiture de Mr Mercedès alias Brady Hartsfield !

Quelques années plus tard, en 2016 pour être plus précis, Hodges, ancien inspecteur désormais à la retraite est en train d’attendre son tour chez le médecin lorsque son ancien collègue Peter l’appelle : Martine Stover, une des victimes du City Center a été retrouvée morte chez elle tuée par sa mère qui s’est donnée la mort. Peter souhaite que Hodges et sa désormais associée en tant que détective Holly Gibney, viennent donner leur avis sur ce cas…

Pourtant, peu de risques que Brady soit la cause de cet événement, étant dans un état végétatif, confié aux bons soins du docteur Bobineau…

Fin de ronde marque la fin d’une trilogie commencée avec Mr Mercedès et complétée par Carnets Noirs. Cette trilogie mettait aux prises l’inspecteur Bill Hodges, proche de la retraite, et Brady Hartsfield, un pousse-au-suicide des plus talentueux. Après moults péripéties, notre inspecteur aidé de la jeune Holly et de Jérôme arrivait à mettre hors d’état de nuire celui qui avait tenté de faire plusieurs meurtres tonitruants.

Quelques années après cette mise hors d’état de nuire, Hodges est devenu détective privé partageant cette activité avec Holly pendant que Jérôme poursuit des études… Pourtant, le passé va les rattraper quand vont commencer les suicides des proches de l’attaque du City Center.

Nous retrouvons une nouvelle fois tout le talent de King qui va nous entraîner progressivement dans une histoire où l’étrange va occuper de plus en plus de place au fur et à mesure que nous découvrons les nouvelles capacités de Brady…

Un roman qui nécessite néanmoins d’avoir lu Mr Mercedès, puisqu’il s’inscrit directement dans la suite de l’histoire.

Le medium utilisé pour assouvir la volonté de Brady de pousser au suicide va vous surprendre mais m’a fait néanmoins penser d’une certaine façon à Cellulaire dans la démarche. Vous ne regarderez plus vos consoles portables de la même façon.

Ce qui est intéressant aussi est la façon dont Stephen King fait évoluer le personnage de Holly, toujours peu à l’aise avec le contact humain mais à l’aise dans sa relation avec Bill. Elle se révélera à nouveau d’une importance capitale dans les épreuves à venir !

Un final en beauté pour une trilogie qui ne contenait dans ces deux premiers volumes aucune dimension fantastique ! A croire que la volonté de l’auteur à céder à nouveau à nous faire sortir du “réel”

Albin Michel (Mars 2017) – 424 pages – 22,50€ – 9782226328717
 Traducteur :
Nadine Gassie et Océane Bies
Titre Original : End of Watch (2016)
Couverture : Sam Weber

Dans la chambre 217 de l’hôpital Kiner Memorial, Brady Hartsfield, alias Mr Mercedes, gît dans un état végétatif depuis sept ans, soumis aux expérimentations du docteur Babineau.

Mais derrière son rictus douloureux et son regard fixe, Brady est bien vivant. Et capable de commettre un nouveau carnage sans même quitter son lit. Sa première pensée est pour Bill Hodges, son plus vieil ennemi…

Extrait :http://www.albin-michel.fr/ouvrages/fin-de-ronde-9782226328717#livre-extrait

Fin de Ronde de Stephen King, 9.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *