Finnigan et Moi de Sonya Hartnett

Gabriel est sur son lit d’hôpital, mourant et se rappelle chacun des évènements qui l’ont amené à cette situation… Tout a commencé par la famille dans laquelle il est né puis par la mort de son jeune frère, dont il est responsable et surtout, surtout, sa rencontre avec Finningan !

La lecture de ce roman m’a semblé dans un premier temps laissé perplexe car j’avais du mal à comprendre qui était les personnages et je pense qu’il aurait été plus simple d’expliquer plus clairement qu’Anwell et Gabriel ne sont qu’une seule et même personne… Pourtant, si on n’y réfléchit un peu plus, on se retrouve comme le personnage entre deux attitudes : folie / pas folie ; existence ou non de Finningan ? …
Cela dit, l’histoire est la longue descente aux enfers d’un enfant que rien ne destinait particulièrement à la situation dramatique finale mais comme on le dit souvent l’occasion fait le larron, sentence généralement présentée dans un contexte plutôt positif mais que nous pourrons transposer malheureusement ici sur des aspects moins agréables.
Cette longue plongée permettra de découvrir au fur et à mesure la dérive du jeune homme, certains points et notamment la nom réponse quand à Finningan…
Ce récit est à la limite du fantastique comme souvent pour des textes qui pourraient faire penser à de la folie… J’ai apprécié de lire un titre qui change sincèrement de l’ordinaire fantastique.

Gabriel est sur son lit d’hôpital, mourant et se rappelle chacun des évènements qui l’ont amené à cette situation… Tout a commencé par la famille dans laquelle il est né puis par la mort de son jeune frère, dont il est responsable et surtout, surtout, sa rencontre avec Finningan !

Anwell, jeune garçon de 20 ans, raconte son histoire depuis son lit d’hôpital alors qu’il est victime d’un mal inconnu.
Sous forme de flash-back, il narre son enfance bouleversée par sa rencontre avec Finnigan, son opposé, son idéal.
Toujours accompagné de son chien Surrender, Finnigan n’est pas comme les autres : il n’est pas gentil ni bien élevé, il ne va pas à l’école et, surtout, il est son seul ami. Les deux garçons passent un pacte : dès qu’il faudra mal agir, Finnigan s’en chargera. Anwell n’aura plus qu’à faire le bien.
Lorqu’une épidémie d’incidents ravage le village, la police locale est sur la sellette. La suspicion grandit et achève de diviser les habitants de Mulyan, une petite bourgade australienne jusqu’à ce que Gabriel convainque Finningan d’arrêter…

Le Serpent à Plume (Février 2009)313 pages 21.00 € ISBN : 9782268067605
Traduction : Bertrand Ferrier
Titre Original : Surrender (2005)

Couverture : Philippe Apeloig

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *